Manque à gagner de 387 500$

Roberval ne veut pas hausser les taxes

Même si la ville de Roberval doit composer... ((Archives))

Agrandir

Même si la ville de Roberval doit composer avec un manque à gagner de 387 500$ causé par le nouveau pacte fiscal signé avec Québec, les citoyens ne devraient pas subir de hausse de taxe.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(ROBERVAL) Même si la ville de Roberval doit composer avec un manque à gagner de 387 500$ causé par le nouveau pacte fiscal signé avec Québec, les citoyens ne devraient pas subir de hausse de taxe.

« C'est sur ce scénario que nous travaillons. C'est énorme le montant qui nous manque, ça représente 10 cents du cent dollars d'évaluation. Nous regardons tous les postes budgétaires. Nous allons trouver une solution qui va faire le moins mal aux contribuables », assure Guy Larouche.

Le maire semble pencher plus pour une compression des dépenses et utiliser une partie du surplus accumulé par la ville pour combler ce manque à gagner. Inévitablement, cette décision pourrait avoir des répercussions sur les travaux à faire dans le futur. « On ne peut pas imprimer de l'argent. Il faut prendre des décisions importantes au cours des prochains jours », a-t-il ajouté.

Ce qui complexifie la tâche des élus de Roberval, c'est qu'une réduction importante du budget d'environ 2 M$ avait été adoptée l'an dernier. Ce qui avait amené une baisse de taxe de 14 cents afin de réduire la répercussion engendrée par le nouveau rôle d'évaluation. Le taux était passé de 1,43$ à 1,29$ du 100$ d'évaluation. « Nous avions à faire un gros du travail à ce moment. Là, on n'a plus de marge de manoeuvre », affirme Larouche.

Au cours de l'année 2015, le maire Larouche souhaite corriger la problématique de stationnement au centre-ville afin de favoriser un meilleur accès aux commerces. On profitera des rénovations au Palais de justice et les aménagements à l'ancien salon funéraire pour reconfigurer les espaces pour tenter d'obtenir plus de place.

Le projet de voie de contournement est toujours dans les cartons malgré le contexte budgétaire. Les discussions vont se poursuivre avec le promoteur pour l'implantation d'un complexe touristique à la Pointe Scott.

lpotvin@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer