Nouvelles attaques du maire Guy Laroche

Gilbert Dominique exige des excuses

Gilbert Dominique est en furie contre le maire... ((Archives))

Agrandir

Gilbert Dominique est en furie contre le maire Guy Laroche. Il exige des rétractations sinon des mesures judiciaires pourraient être entreprises.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(SAINT-FÉLICIEN) Le conseil de bande de Mashteuiatsh pourrait entamer des procédures judiciaires contre le maire Guy Larouche. Les récentes déclarations de ce dernier concernant le projet de désignation de deux parcelles de terre pour assurer le développement économique de la communauté font bondir Gilbert Dominique.

Le chef est exaspéré par l'attitude du maire et ne cache pas sa colère. Cette fois-ci, Guy Larouche est allé trop loin selon lui. « Le maire de Roberval attaque une nouvelle fois directement notre communauté par des propos inexacts, trompeurs et enflammés. Le maire Larouche a délibérément induit la population en erreur et soufflé sur les braises encore chaudes de ses autres propos enflammés des derniers mois. Cette attitude est inacceptable de la part d'une telle personnalité publique et mérite des rétractations », a exigé Gilbert Dominique.

Rejoint au téléphone, Guy Larouche n'a pas voulu faire de commentaires et ne s'est pas rétracté.

Dans des interventions médiatiques, le magistrat aurait interprété à sa façon des éléments d'information concernant la désignation de deux parcelles de terre sur la réserve pour y faire du développement économique et commercial. Le maire Larouche aurait mentionné que la valeur des locations de baux à Mashteuiatsh se négocierait à 10 % de la valeur marchande. « Ce qui est faux, tranche Dominique. Les terrains à louer dans un éventuel parc industriel à Mashteuiatsh ont été évalués par une firme régionale d'évaluateurs agréés et doivent obligatoirement, en vertu des règles issues de la loi sur les Indiens, se transiger à leur juste valeur marchande. Le taux de loyer qui sera proposé aux promoteurs désireux de s'installer à Mashteuiatsh sera donc dans le même ordre de prix que ce qui s'offre actuellement à Roberval. »

Ce projet de désignation des terres ne fait pas l'unanimité à Mashteuiatsh. D'ailleurs une soirée d'information a eu lieu mercredi dernier pour répondre aux craintes et questions. Un référendum aura lieu le 8 décembre prochain. En donnant un nouveau statut à ces terrains, un promoteur peut louer à long terme un terrain et ainsi hypothéquer la bâtisse et les équipements sur ce terrain, ce qui favoriserait la venue d'investisseurs. La volonté de la communauté est de stimuler l'économie dans sa marche vers l'autonomie.

Conséquences importantes

Ce n'est pas la première fois que les propos du maire Guy Larouche sèment la controverse à Mashteuaitsh. Ces déclarations sur l'Approche commune et l'agrandissement du territoire de la communauté sur des terres de Roberval et Saint-Prime avaient choqué. En revanche, Gilbert Dominique avait tenté de calmer le jeu en étant discret. Fini la réserve, Guy Larouche a dépassé les bornes. « Le maire Larouche doit revenir sur ses propos et respecter notre processus de consultation. S'il ne le fait pas, il devra en assumer les conséquences. Ces nouvelles sorties publiques sont de trop et il n'est pas question que notre communauté le laisse continuer à déblatérer sans intervenir vigoureusement. À ce sujet, j'entends dès lundi recommander des actions concrètes à mes collègues élus » a conclu le chef Gilbert Dominique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer