Caserne de jouets de Chicoutimi-Nord

30 000 jouets pour 7000 enfants

Robert Dufour, Martine Dubé, Mario Gagnon et Louis... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Robert Dufour, Martine Dubé, Mario Gagnon et Louis Dufour, bénévoles de la Caserne de jouets de Chicoutimi-Nord, préparent la collecte de jouets annuelle, qui se tiendra le 15 novembre.

(Photo Rocket Lavoie)

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Cette année encore, plus de 7000 enfants moins nantis de la région auront droit à un heureux Noël grâce à la Caserne de jouets de Chicoutimi-Nord. L'organisme qui distribuera des cadeaux aux petits dans le besoin tiendra sa 27e collecte annuelle le samedi 15 novembre. Une occasion de donner une seconde vie aux jouets délaissés et d'inculquer des notions de partage et de récupération aux enfants.

Chaque année, la collecte de la Caserne de jouets de Chicoutimi-Nord prend des airs de grande fête. Le 15 novembre prochain, les Fous du roi, des lutins et le père Noël animeront le site entre 9h et 16h. Un camion de pompier de la base de Bagotville sera également sur place. Le public est invité à venir porter des jouets, directement à la caserne, située au 2585 rue Roussel, face à l'église Sainte-Anne.

Tout au long de l'année, huit bénévoles oeuvrent pour l'organisme. Le jour de la collecte, ils seront plus de 50 à s'activer sur place.

Déjà, des milliers de jouets sont entassés sur les tablettes de la caserne. La population y apporte des dons à l'année. Les responsables tiennent tout de même toujours à la grande collecte. «On ne serait pas obligé de faire la collecte», confirme Mario Gagnon. «Mais c'est un événement rassembleur, familial. Les gens sont contents de voir les jouets. Les enfants viennent pour remettre un de leurs jouets, c'est le geste qui est important», affirme-t-il. «Comme les gens récupèrent de plus en plus, ils aiment aussi voir que tout ce qui est donné est redistribué. On reçoit beaucoup de félicitations», assure Mario Gagnon.

Au fil des ans, les dons ont bien changé.

«Aujourd'hui, ce qui est donné est récupéré à 95%. Depuis 10 ans, la qualité a beaucoup évolué. Dans les premières années, la moitié des jouets n'étaient pas récupérables», raconte Mario Gagnon.

Selon Louis Dufour, bénévole, les habitudes de consommation influencent la qualité des jouets. «Aujourd'hui, les enfants ont beaucoup de jouets. Ils utilisent un jouet pendant deux mois, puis le laissent de côté. Ils ne sont pas usés», affirme-t-il.

La collecte permet d'amasser une quantité et une qualité de jouets. Deux éléments importants puisque plus de 7000 petits comptent sur l'organisme pour développer des cadeaux à Noël. Chaque année, entre 500 et 600 familles téléphonent directement à la Caserne de jouets. Une trentaine d'organismes de la région envoient également des demandes.

Chaque enfant a droit à un jouet neuf, à trois jouets usagés et à un livre. De quoi faire de Noël une grande fête. «C'est ce qui fait la différence pour le Noël des enfants», estime Louis Dufour, bénévole.

L'an passé, 7200 enfants ont bénéficié des dons. C'est donc dire que plus de 30 000 jouets ont été distribués selon l'âge et le sexe des enfants.

Quelque 600 adultes ont aussi eu droit à des casse-têtes. Les bénévoles les distribuent lors de visites dans les hôpitaux de la région avant Noël. «On les distribue aux personnes âgées. Certaines sont bien seules. Elles sont contentes de voir que le père Noël à penser à elles», témoigne Mario Gagnon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer