Le Grand défi pourrait faire des petits

Pierre Lavoie se dit très satisfait des résultats... ((Courtoisie))

Agrandir

Pierre Lavoie se dit très satisfait des résultats de l'édition 2014 du GDPL et croit que celle de 2015 sera très intéressante.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Pierre Lavoie se réjouit des 2,2 millions de dollars remis aux écoles primaires du Québec pour l'amélioration des équipements sportifs, mais il rappelle que la mission première du Grand défi Pierre Lavoie est d'inciter les gens à faire de l'exercice.

Au cours d'une conférence de presse, hier matin à Montréal, les dirigeants du GDPL ont dévoilé les résultats de l'édition 2014 (voir autre texte) et des sommes d'argent remises aux écoles primaires québécoises.

«Il ne faut jamais oublier que l'objectif de départ du GDPL était de faire bouger les gens. Nous avons créé des programmes et des événements pour qu'ils mettent la switch à on», explique Pierre Lavoie.

Le GDPL a lancé la randonnée à vélo de 1000 kilomètres entre La Baie et Montréal. Il y a le programme Lève-toi et bouge, la course au secondaire, celle de nuit et la boucle. Sans oublier que l'équipe du GDPL sillonne le Québec au grand complet afin de promouvoir les programmes de l'organisation.

À l'origine, il n'était pas prévu que des sommes soient amassées pour contribuer à l'achat d'équipements sportifs dans les écoles.

«Des équipes ont demandé si elles pouvaient le faire. Nous avons dit oui et c'est devenu la norme maintenant. Je n'ai jamais cru que ça pourrait aller jusqu'à remettre plus de deux millions de dollars aux écoles élémentaires du Québec en une année (7,9 M$ depuis le début).»

«Les membres des quelque 200 équipes inscrites au 1000 km font plus que payer leur inscription et pédaler», mentionne Pierre Lavoie.

Prochaine édition

L'édition 2015 est passablement réglée. Les inscriptions pour le 1000 km sont complétées.

«Le parcours devrait être très intéressant», indique Pierre Lavoie.

La Boucle de 135 kilomètres devrait attirer plus de 5000 cyclistes. L'événement ne se tiendra pas à Québec. «Mais ça ne sera pas loin et le parcours devrait être magique.»

La course au secondaire regroupera 5000 élèves (40 étudiants par école) et la course de nuit devrait amener près de 10 000 coureurs. Elle n'aura pas lieu à Trois-Rivières en 2015.

Intérêt

Si l'intérêt est marqué pour le GDPL au Québec, d'autres villes en dehors de la province s'y intéressent aussi.

La France a démontré sa volonté cette semaine à implanter le programme Lève-toi et bouge le plus rapidement possible.

«Lors d'une conférence à Victoriaville auprès d'entreprises en transition vers l'énergie verte et le développement durable, j'ai expliqué l'importance du mouvement et son engagement. À la fin, un responsable de la Louisiane m'a dit qu'il voulait implanter ce projet aux États-Unis.»

«Nous sommes intéressés à aller en France ou aux États-Unis, à les aider à implanter le programme. Mais ça ne se fera pas au détriment du Québec. Notre priorité est ici. Le programme est exportable et nous espérons que ça va faire des petits un jour», conclut Pierre Lavoie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer