Nouveau poste de police de quartier

Le maire Jean Tremblay a inauguré le point... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Le maire Jean Tremblay a inauguré le point de service de la Sécurité publique de Saguenay sur la rue Hôtel-de-ville en compagnie du chef Denis Boucher.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Le maire Jean Tremblay, accompagné sur directeur de la Sécurité publique de Saguenay, Denis Boucher, a procédé hier à l'inauguration du nouveau poste de police de quartier aménagé au coût de 140 000 $ dans l'immeuble rénové de Roy Moteur.

Le maire a souligné que ce poste satellite remplace l'ancien poste du boulevard de l'Université et sera le pied-à-terre chicoutimien des policiers dont le quartier général est situé dans l'ancien hôtel de ville de Jonquière. Le poste identifié en gros caractères facilitera la surveillance de Place du citoyen, mais aussi du poste d'autobus de la STS, de l'autogare, ces deux derniers lieux étant reconnus pour la vente de drogue et stupéfiants, a affirmé M. Tremblay.

Un policier préposé à l'accueil sera sur place pendant les heures de bureau soit de 8 h à midi et de 13 h à 16 h 30 du lundi au vendredi. En l'absence du préposé, les citoyens pourront obtenir une aide immédiate en utilisant le téléphone sur place. M. Boucher a précisé qu'aucun policier ne sera présent en permanence sur place.

Saguenay a signé un bail de 10 ans avec possibilité d'extension de cinq autres années. On se rappellera que Saguenay a acquis les actifs de Roy Moteur il y a deux ans, avant de raser les bâtiments et revendre les terrains à Gestion W.E., propriété de l'homme d'affaires Robin Thibeault, dans le dessein de favoriser le développement de projets dans la basse-ville. La transaction a été critiquée par des citoyens, qui en avaient contre l'utilisation de deniers publics afin de mousser un projet émanant du privé. Dans les derniers jours, une subvention de 100 000 $ a été accordée dans le cadre d'un programme de revitalisation du centre-ville à Gestion W.E. pour la construction d'un nouvel immeuble tout près du poste de quartier.

Boycottage

La conférence de presse d'hier a été une occasion pour le maire de boycotter les journalistes de Radio-Canada présents sur place. M. Tremblay a refusé d'accorder toute entrevue à l'ensemble des journalistes tant qu'il y avait un journaliste de Radio-Canada parmi eux. La situation a créé un malaise parmi les reporters affectés à la couverture.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer