Proposition à l'étude

Fatima, une oeuvre d'art ?

L'église Fatima.... ((Archives))

Agrandir

L'église Fatima.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Jonquière) Devant l'impossibilité de mettre sur pied un projet viable de recyclage, l'ex-église Notre-Dame de Fatima pourrait être conservée afin de transformer l'édifice en oeuvre d'art en incluant une mise en lumière axée sur sa blancheur toute rafraîchie.

Cette proposition a été étudiée par les membres de la Commission de l'aménagement du territoire, du génie et de l'urbanisme, le 21 octobre dernier. Les conseillers Marc Pettersen, Simon-Olivier Côté, François Tremblay et Jonathan Tremblay ont participé à la réunion ainsi que six autres chefs de services ou chargés de projet de la ville.

Deux options ont été discutées. La première consisterait à conserver la structure actuelle du bâtiment en effectuant les réparations sur le revêtement extérieur, de même que certaines interventions à l'intérieur qui viseraient à conserver l'intégrité structurale de manière à assurer une pérennité de l'oeuvre.

Cette option inclut un projet de mise en lumière en deux volets, le premier servant à souligner la présence de deux vitraux et le second à l'extérieur mettra en évidence la forme architecturale de la construction. La commission estime que ces éléments de mise en valeur de l'oeuvre sont des conditions pour la réussite du projet et d'acceptabilité sociale.

La dernière option consisterait avant la démolition à documenter et éventuellement à réaliser une animation en trois dimensions pour permettre une visite virtuelle du bâtiment et conserver une trace pour la postérité.

Les projets sont soumis à la direction générale pour étudier leur faisabilité. Divers intervenants, architectes, ingénieurs, représentants du ministère de la Culture pourraient se réunir pour établir un plan.

Hier, lors de la séance du conseil, à la suite d'une question soulevée par le citoyen André Brassard-Aubin, le maire Tremblay a mentionné qu'un délai de trois mois était encore nécessaire avant de permettre la démolition de l'immeuble.

Soulignons qu'à 18 h, hier, la pétition présentée sur le site de l'Assemblée nationale par le député Sylvain Gaudreault pour la sauvegarde de l'immeuble avait permis de recueillir 379 signatures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer