Colis de nouilles

Les policiers n'avaient pas le choix

L'opération policière menée samedi à Place du Saguenay... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

L'opération policière menée samedi à Place du Saguenay pour un colis suspect n'aura pas coûté de temps supplémentaire à la Sécurité publique de Saguenay.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) L'opération policière menée samedi à Place du Saguenay pour un colis suspect n'aura pas coûté de temps supplémentaire à la Sécurité publique de Saguenay.

Autre élément important, les forces policières n'ont pas fermé le boulevard Talbot pour le plaisir. Ils n'avaient pas le choix d'agir comme elles l'ont fait.

Il faut se rappeler qu'un employé du centre commercial a communiqué avec le service du 911 tôt samedi matin après avoir aperçu un colis suspect abandonné à côté d'une conduite de gaz naturel. Au bout du compte, le sac ne contenait que des nouilles chinoises.

Environ 48 heures après les événements, le porte-parole de la SPS, Bruno Cormier, a tenu à apporter quelques précisions.

« Nous avons tout simplement suivi le protocole. Le sac était placé à côté d'une conduite de gaz naturel qui alimente tous les commerces du centre commercial et une centaine de résidences privées situées à proximité », a d'abord mentionné M. Cormier.

« De surplus, une citoyenne a appelé nos services pour indiquer qu'elle avait vu un individu à l'allure suspect et nerveux se promener aux abords du centre commercial. Tous ces éléments ont fait en sorte que l'on devait suivre le protocole », ajoute le relationniste de la SPS.

Concernant la possibilité que cette fausse alerte ait occasionné des coûts importants en temps supplémentaire pour les citoyens de Saguenay, M. Cormier tient à mettre les choses au clair.

« Il est certain que les gens, qui ont vu tout le déploiement policier, ont pu penser que ça semblait gros et important. Nous avons utilisé que les effectifs en place. Il n'y a pas eu de surplus. L'enquêteur était de garde, de même que le capitaine. Ces gens étaient au travail. Il n'y a donc pas eu de coûts supplémentaires. »

« Concernant les artificiers de la Sûreté du Québec, ils ont été appelés, mais n'ont finalement pas eu à se rendre sur les lieux. Ils étaient en déplacement pour Saguenay, mais ont pu rebrousser chemin. Il faut savoir que nous avions eu des discussions avec le Centre de soutien aux opérations afin de voir à la marche à suivre », a précisé Bruno Cormier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer