Hovington doit rembourser

Fabien Hovington devra rembourser 3242 $ pour une escapade qui n'était pas... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Fabien Hovington devra rembourser 3242 $ pour une escapade qui n'était pas nécessaire à Nice, tranche la Commission municipale du Québec.

Dans leur jugement, les juges administratifs Denis Michaud (vice-président) et Nancy Lavoie concluent que l'ancien conseiller municipal du secteur Shipshaw avait commis deux manquements à l'éthique. Il est blâmé pour le séjour de six jours à Nice en septembre 2012 et ensuite pour avoir retenu deux subventions de 500 $ de Saguenay destinées à l'AFEAS en 2013. Pour cette deuxième offense, il devra rembourser à Saguenay " toute rémunération, allocation ou autre somme reçue de la ville, comme membre du conseil, d'un comité, d'une commission ou d'un organisme, pour la période débutant le 31 mai 2013 et se terminant le 7 août 2013 ".

Fabien Hovington a été blanchi de la dernière plainte à son sujet, sur sa nomination à la société de gestion de la Zone portuaire. Les commissaires ont déterminé qu'il avait été embauché en raison de son expérience. Ces jugements font suite à quatre journées d'audience à Saguenay où les arguments des personnes impliqués dans ces dossiers ont été entendus.

L'amende de 3242,75 $ imposée à Fabien Hovington pour le voyage à Nice représente le prix du billet d'avion et de l'hôtel. Les commissaires ont jugé pertinent le voyage de quatre personnes en Norvège dans le but d'attirer une compétition internationale de coupe de bois. Ils ont toutefois déterminé que le détour par Nice représentait plutôt un prétexte pour prendre des vacances sur la Côte d'Azur.

AFEAS

L'ex-conseiller est également condamné pour avoir retenu pendant quatre mois deux chèques de 500 $ accordés à l'AFEAS, un manquement à l'article 5.3.1 du Code d'éthique et de déontologie pour les élus municipaux de ville de Saguenay. Fabien Hovington avait donné son accord en novembre 2012 à ces subventions afin de permettre à une représentante de l'AFEAS de participer au congrès provincial. En raison d'un différend avec la présidente de l'organisme, Rolande Lavoie, et d'une membre, Julie Dufour, qui l'a ensuite battu aux élections de novembre 2013, Fabien Hovington a gardé en sa possession les chèques, reçus en avril, jusqu'au 7 août, une fois l'histoire rendue publique. Se rangeant du côté des arguments de Rolande Lavoie, les commissaires estiment qu'il s'agit d'une faute sérieuse qui lui aurait valu une suspension s'il était toujours conseiller.

«La commission est d'avis que monsieur Hovington a favorisé ses intérêts personnels au détriment des intérêts de la ville en retenant les chèques, de déterminer Denis Michaud et Nancy Lavoie. Il a retenu ces chèques dans le but de profiter de l'effet médiatique d'une remise de chèque à l'approche de l'élection, ainsi que pour se venger de l'AFEAS et de madame Lavoie en raison de la candidature de madame Dufour, une membre de l'AFEAS dont madame Lavoie appuie la candidature. Ce faisant, il favorisait ses intérêts personnels, alors que les décisions de la ville ont été prises au profit de l'AFEAS. En tant qu'élu, il se devait d'appliquer les décisions de la ville et d'agir de façon objective dans le seul intérêt de la ville. »

Rolande Lavoie satisfaite

Jointe en début de soirée, l'une des plaignantes, Rolande Lavoie, a fait part de sa satisfaction sur ce jugement. Présentement en convalescence, elle a rappelé que cet épisode avait été particulièrement difficile à vivre. " Ça m'a rendue malade, mais je suis très satisfaite du jugement. J'aurais aimé qu'il ait plus. Il y a quand même eu des menaces, mais la décision est prise et je veux maintenant tourner la page ", de commenter Rolande Lavoie.

Fabien Hovington a 30 jours pour rembourser, mais dans un communiqué, il a déjà fait connaître son désaccord avec les conclusions de l'enquête et son intention d'interjeter appel.

Dainsley@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer