Opération Impact

60 militaires de Bagotville déployés au Koweit

À quelques heures de l'arrivée à Bagotville de... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

À quelques heures de l'arrivée à Bagotville de six avions CF-18 provenant de Cold Lake, en Alberta, les colonels Sylvain Ménard, commandant de la base et de la 3e Escadre et Éric Simoneau, commandant de la 2e Escadre, ont fait le point sur le déploiement annoncé jeudi dernier par le premier ministre Stephen Harper prévoyant la participation totale de 600 militaires canadiens.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(La Baie) Une soixantaine de millitaires appartenant aux 2e et 3e Escadre de la Base de Bagotville seront déployés au Koweit afin de participer à la mission « Impact » par laquelle la coalition soutient les forces de sécurité de l'Irak qui combattent le groupe armé État islamique.

À quelques heures de l'arrivée à Bagotville de six avions CF-18 provenant de Cold Lake, en Alberta, les colonels Sylvain Ménard, commandant de la base et de la 3e Escadre et Éric Simoneau, commandant de la 2e Escadre, ont fait le point sur le déploiement annoncé jeudi dernier par le premier ministre Stephen Harper prévoyant la participation totale de 600 militaires canadiens.

Les avions de Cold Lake ont quitté leur base hier matin en transit vers Bagotville, accompagnés d'un avion ravitailleur CC-150 Polaris.

Mercredi dernier, 24 militaires de la 2e Escadre avaient quitté Bagotville à bord d'un gros avion-cargo CC-177 Globemaster afin de préparer le terrain et le montage du camp logistique. Ils ont été précédés deux semaines auparavant par une équipe de six autres militaires affectés à la reconnaissance des lieux. « Il y a beaucoup de pays qui participent à la coalition. On s'adapte avec ce qui reste sur le terrain pour organiser les tentes montées sur plancher de bois, les logements pour dormir, l'air climatisé, l'eau, les toilettes et l'électricité conformément au rôle dévolu à la 2e Escadre », a indiqué le colonel Simoneau.

Ce n'est que par la suite que les militaires canadiens sauront exactement quelles missions aériennes leur seront confiées. Deux colonels canadiens seront intégrés au commandement de la force opérationnelle internationale. L'un sera responsable des missions aériennes et l'autre aura à s'assurer de l'apport du Canada au sein de la coalition.

Le colonel Ménard a précisé que les quatre autres appareils CF-18 de Bagotville stationnés en Lithuanie poursuivent leur mission de patrouilles aériennes dans les Balkans, et ce, au moins jusqu'en décembre prochain en attendant les ordres provenant d'Ottawa.

Outre les six CF-18 et le ravitailleur Polaris, deux avions de surveillance Aurora sont intégrés à la mission.

100 militaires de plus

Pendant le point de presse, le colonel Simoneau a mentionné que d'ici un mois, deux nouvelles unités anglophones appartenant actuellement aux bases de Trenton et de Cold Lake seront intégrées à la 2e Escadre opérationnelle de Bagotville, ce qui portera à 350 le nombre de militaires appartenant à cette escadre. La première unité, le 8e Escadron de transmission et de contrôle appartenant à Trenton est spécialisée dans le déploiement de tours de contrôle, radars et systèmes de communications.

L'autre unité, le 4e escadron de génie construction, comprend des ingénieurs et techniciens spécialisés dans l'aménagement d'aérodromes ainsi de gros équipements lourds. Même s'ils seront intégrés à la 2e Escadre, ces unités demeureront physiquement rattachées aux bases citées plus haut à l'exemple du 414e Escadon de guerre électronique rattaché à Bagotville, mais dont les membres sont basés à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer