Saint-Félicien obtient une réponse positive

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(SAINT-FÉLICIEN) Le ministère des Transports a finalement accepté des réductions de vitesse sur des routes de Saint-Félicien après les pressions répétées du conseil municipal.

La principale touche la route Eusèbe Simard qui mène à l'usine de Produits forestiers Résolu. La vitesse passera de 80 à 70 km/h sur une grande partie de cette route très utilisée par les fardiers.

La ville avait justement demandé cette baisse pour réduire les vibrations que les camions causaient dans certaines résidences du secteur. Aussi, les fondations de la route se fragilisaient avec le temps.

Par ailleurs, la section qui se trouvait limitée à 50 km/h a été maintenue sur une distance d'environ un kilomètre.

«Nous avons été tannants avec le ministère, mais on jugeait qu'il était nécessaire de faire réduire la vitesse à trois endroits dans la ville. Ils ont accepté pour deux et montré de l'ouverture pour l'autre ", a commenté le maire Gilles Potvin, hier soir, lors de la séance publique du conseil municipal.

Route touristique

La vitesse sur le boulevard du Jardin passera de 90 à 80 km/h. Cette demande avait été formulée par la ville, car elle jugeait qu'il s'agit d'une route touristique et que la limite pouvait être dangereuse pour les vacanciers qui se rendent au Zoo sauvage ou au camping Saint-Félicien.

La ville devra rencontrer le ministère des Transports pour ramener la vitesse à 50 km/h sur toute la portion du Boulevard Sacré-Coeur. Quand les automobilistes arrivent par l'entrée sud, une portion d'environ 2,5 km permet une vitesse de 70 km/h. Une allure jugée excessive par les citoyens de secteur qui ont déposé une pétition il y a quelques mois.

Le ministère a proposé à la ville de réaliser des modifications à la route pour inciter les automobilistes à rouler moins vite.

«Il faut poursuivre les discussions. Il faut les rencontrer pour essayer de les convaincre, car il s'agit du dossier particulier qui mérite une analyse plus profonde ", a indiqué le maire.

Garderie communautaire

La ville va céder pour un dollar la bâtisse du Foyer culturel du secteur Saint-Méthode pour faciliter la concrétisation d'une garderie communautaire. Le maire Gilles Potvin considère qu'il s'agit d'un projet porteur qui pourrait inciter de nouvelles familles à s'y établir à cause de ce service et la présence d'une école.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer