Hommage pour Bertrand Tremblay

L'ancien éditorialiste, maintenant chroniqueur au Quotidien, Bertrand Tremblay... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) L'ancien éditorialiste, maintenant chroniqueur au Quotidien, Bertrand Tremblay a reçu, hier, le plus bel hommage qu'il pouvait espérer. Il s'est vu remettre la médaille de l'Assemblée nationale des mains du chef par intérim du Parti québécois, Stéphane Bédard.

La remise s'est déroulée à Chicoutimi. Tous les membres de la famille de M. Tremblay avaient pris la peine de se déplacer afin d'assister à la remise officielle de la médaille.

«Recevoir la médaille de l'Assemblée nationale, c'est le plus bel hommage que l'on puisse obtenir. Ça prend des recommandations pour la recevoir et j'ai appris que Florian Sauvageau (un journaliste émérite) et Lucien Bouchard (ancien premier ministre du Québec) ont recommandé mon nom pour cette médaille. L'hommage vient donc du monde politique et journalistique», note M. Tremblay.

Bertrand Tremblay a entrepris sa carrière il y a plus de 60 ans. Il a fait ses premières armes au journal étudiant de l'école secondaire d'Arvida. Il a été de l'équipe du Régional, avant de passer au cahier régional du Soleil de Québec, où il a été directeur régional et directeur de l'information à Québec.

À la naissance du Quotidien, Bertrand Tremblay a fait le saut. Il y est encore aujourd'hui avec la publication de sa réflexion le lundi matin notamment. Il est aussi responsable de la revue AL13, qui traite de l'aluminium.

«J'écris toujours, car j'aime toujours ça. Écrire, ça ne meurt jamais. Tant que ma mémoire et ma santé seront au rendez-vous, je vais continuer», dit-il.

Impact

Le député de Chicoutimi et chef par intérim du PQ, Stéphane Bédard, s'est fait un plaisir de remettre la médaille à Bertrand Tremblay. Il a même avoué qu'il regrettait l'époque où les éditorialistes avaient une réelle influence sur les politiciens.

«Avant l'arrivée des médias sociaux, les gens comme Bertrand Tremblay avaient un impact réel sur les discussions prises au gouvernement et sur les orientations régionales. Il était important d'avoir ce genre d'opinion, qui s'élevait au-dessus de la ligne de parti. Ça nous manque», avoue M. Bédard.

Ce dernier avoue qu'il était particulier de remettre la médaille à un homme qu'il connaît depuis qu'il est petit.

«Il était là au début de la carrière de Marc-André (son père) et même avant. Je l'ai bien connu. Ça fait drôle de lui remettre la médaille, mais en même temps, je le fais à une personne qui a marqué la communauté régionale», de noter le député provincial.

Président et éditeur des journaux Le Quotidien et Progrès-Dimanche, Michel Simard s'est réjoui de l'hommage rendu à un pionnier du journalisme régional.

«M. Tremblay a marqué l'histoire régionale. Il continue à le faire en écrivant toujours au Quotidien. Il s'agit d'un très bel hommage et je suis fier pour lui» a mentionné M. Simard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer