Incendie d'origine inconnue

Entreprises 4 Côté rasée

Un incendie a complètement ravagé un garage de... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

Un incendie a complètement ravagé un garage de Saint-Ambroise, hier soir. Le bâtiment abritant Entreprises 4 Côté a été entièrement détruit par les flammes qui ont éclaté aux alentours de 18 h.

(Photo Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Un incendie a complètement ravagé un garage de Saint-Ambroise, hier soir. Le bâtiment abritant Entreprises 4 Côté a été entièrement détruit par les flammes qui ont éclaté aux alentours de 18 h. La circulation sur la route 172, entre Saint-Ambroise et Saint-Nazaire, a été perturbée pendant quelques heures. Heureusement, personne n'a été blessé dans cet incendie.

Selon les informations recueillies hier soir, il n'y avait plus aucune activité commerciale dans le bâtiment. Plusieurs voitures usagées se trouvaient sur le terrain. Les lieux avaient l'air abandonnés.

Joint hier soir, le maire de la municipalité a d'ailleurs admis ne pas connaître les propriétaires des lieux.

«Ça doit faire plusieurs années qu'on n'a pas vu de mouvements à cet endroit. À ma connaissance, en tout cas, il n'y a pas d'activités commerciales. Je suis maire seulement depuis un an et je ne connais pas les propriétaires. Je voulais d'ailleurs me pencher là dessus, car plusieurs personnes trouvaient que les lieux n'étaient pas très esthétiques. On voulait aller questionner les propriétaires ", fait remarquer le maire Dino Lapointe. Ce dernier a également voulu faire venir les experts en environnement pour s'assurer que les voisins des lieux ne seraient pas affectés par de possibles " émanations toxiques ".

Les pompiers ont dû arroser le bâtiment pendant plus heures. Le toit s'est d'ailleurs effondré sous la force des flammes. La circulation s'est effectuée en alternance pendant un certain temps, ralentissant légèrement le trafic sur la route 172.

Il a été impossible de parler avec un représentant des pompiers. Mais selon les informations fournies par la Sûreté du Québec, rien ne laissait croire que l'incendie avait été causé par une main criminelle. Aucune trace d'accélérant n'a été trouvé sur les lieux, du moins, quelques heures après l'éclatement des flammes. Une enquête plus approfondie permettra toutefois d'en savoir plus sur les circonstances du sinistre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer