L'organisme Le Support

Des fonds pour la déficience intellectuelle

La directrice générale de l'Association pour le développement... ((Courtoisie))

Agrandir

La directrice générale de l'Association pour le développement de la personne handicapée intellectuelle du Saguenay (ADHIS), Sylvie jean, le directeur général de l'organisme Le Support, Philippe Siebes, et la présidente de l'ADHIS, Louisette Couture, ont annoncé hier qu'une vingtaine de boîtes de dons de vêtements avaient été installées dans la région.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(CHICOUTIMI) L'organisme Le Support a installé une vingtaine de boîtes de dons de vêtements au Saguenay pour amasser des fonds pour la déficience intellectuelle. Les vêtements seront envoyés à l'extérieur de la région pour être vendus dans les magasins Village des valeurs.

Le Support s'associe avec l'Association pour le développement de la personne handicapée intellectuelle du Saguenay. Elle reproduit dans la région une façon de faire appliquée dans quelques autres villes au Québec. L'organisation a fait cette annonce hier matin, à Chicoutimi, à l'occasion d'une conférence de presse.

L'organisme espère implanter jusqu'à une trentaine de boîtes de don au Saguenay. " Nous sommes en train de faire des démarches avec des commerçants et des organismes ", indique en entrevue le responsable de communications du Support, Alain Mongrain.

Vêtements, chaussures, accessoires vestimentaires et sacs à main sont acceptés dans les boîtes de dons. Les vêtements récoltés dans la région seront ensuite vendus à l'extérieur, dans les magasins Village des valeurs. L'argent issu des ventes permettra d'augmenter les sommes allouées aux organismes de la région.

M. Mongrain estime que l'ajout de ces boîtes aux autres boîtes de dons de vêtement déjà présentes au Saguenay ne cause pas un problème.

«La déficience intellectuelle touche 5 % de la population, et ce n'est pas une cause très sexy qui attire les dons, souligne-t-il. Tout le monde a le droit d'installer des boîtes de dons. On veut simplement dire aux gens que s'ils ont à faire un choix pour donner leurs vêtements, ils peuvent le faire en aidant un organisme qui vient en aide aux personnes atteintes de déficience intellectuelle. »

Sommes versées

Alain Mongrain indique que dans les dernières années, son organisme a versé quelque 300 000 $ en support financier à quelque huit organismes régionaux qui oeuvrent pour la cause de la déficience intellectuelle.

Au Québec, l'organisme a versé 16 M$ dans les dernières années, ajoute-t-il.

L'augmentation du nombre de boîtes de don de l'organisme s'effectue en prévision des coupes budgétaires provinciales pressenties dans le financement aux organismes à but non lucratif. Les fonds amassés permettent de financer des activités et des formations offertes aux personnes atteintes de déficience intellectuelle ainsi que les services offerts à leurs proches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer