Des syndiqués municipaux ont manifesté leur colère à l'égard du projet de loi 3

Accueil bruyant pour Martin Coiteux

Environ 70 employés municipaux s'étaient déplacés au Vieux-Théâtre... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Environ 70 employés municipaux s'étaient déplacés au Vieux-Théâtre de La Baie pour accueillir le ministre Martin Coiteux.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

(LA BAIE) Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a eu droit à un accueil bruyant, hier, au Vieux-Théâtre de La Baie. Soixante-dix manifestants s'étaient déplacés pour lui faire part de leur colère concernant le projet de loi 3. Et les représentants syndicaux demandent au maire de Saguenay, Jean Tremblay, de prendre position dans ce débat.

Policiers, pompiers, cols blancs et cols bleus s'étaient donné rendez-vous pour accueillir le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux. Celui qui est aussi ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes effectuait une visite dans la région pour rencontrer des membres de la Chambre de commerce du Saguenay.

«Nous organisons ce genre de manifestation éclair pour tous les ministres et députés du gouvernement libéral. Notre objectif est de démontrer le plus souvent possible notre mécontentement face au projet de loi 3 et aux amendements proposés par le gouvernement la semaine dernière. Ces amendements n'apportent rien de nouveau. Encore une fois, nous sommes perdants sur toute la ligne et nous continuerons à montrer notre insatisfaction», a indiqué Jean-François Imbeault, président de la Fraternité des policiers et policières de Saguenay.

Message au maire

Si la manifestation d'hier avait été organisée pour la visite de M. Coiteux, les présidents syndicaux ont également voulu lancer un message au maire de Saguenay, Jean Tremblay. «Il est où, notre maire?», s'est questionné Jean-François Imbeault. «En 2012, il a été le premier à dire qu'on avait réglé la convention collective et qu'il était satisfait de l'entente. Qu'est-ce qu'il a à dire sur le projet de loi 3 maintenant? On ne l'a pas entendu une seule fois se prononcer», a ajouté le président du Syndicat des pompiers et pompières de Saguenay, Sylvain Côté.

Accompagnés par le représentant des cols blancs, René Cloutier, Jean-François Imbeault et Sylvain Côté somment maintenant le maire de Saguenay de prendre position publiquement.

«Ça n'a aucun sens, les ententes ont été bafouées. Devra-t-on croire les prochaines ententes? On ne se sent pas du tout accompagné ni par les élus municipaux ni par le Parti libéral», a ajouté M. Imbeault.

La manifestation d'hier s'est déroulée dans l'ordre. Le ministre a été accueilli bruyamment, mais il est entré par la porte principale en saluant les manifestants.

«Les gens ont le droit de manifester», s'est contenté de répondre Martin Coiteux, lorsque questionné à propos du comité d'accueil qui l'attendait.

Devant une centaine de gens d'affaires, le ministre a répété que le gouvernement encouragerait le développement de l'économie de toutes les régions du Québec. «Nous favoriserons la relance du Plan Nord, ce qui sera bénéfique pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Également, il faut se donner les outils pour favoriser l'économie, comme soutenir le projet de mine d'Arianne Phosphate», a affirmé M. Coiteux.

Centre de ressources informationnelles

Le ministre a annoncé que les services du centre de ressources informationnelles de Chicoutimi seront maintenus. Des rumeurs avaient circulé comme quoi le centre, qui offre à différents ministères des services en technologies de l'information tels que la conception, la réalisation et la mise au point de programmes, de logiciels, d'applications et de systèmes informatiques, allait fermer ses portes, en raison de coupes budgétaires. Finalement, M. Coiteux a affirmé, hier soir, que les emplois y seront maintenus.

Le centre avait été ouvert en septembre 2013. L'annonce avait été faite par le député de Chicoutimi et président du Conseil du trésor de l'époque, Stéphane Bédard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer