Grièvement blessée par un autobus de la STS

Florence a marqué le docteur Noël

Florence Boucher a tenu à remercier publiquement le... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Florence Boucher a tenu à remercier publiquement le Dr Bernard Noël, hier

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) «Dans une carrière, il y a toujours une situation qui vous marque au-delà de toutes les autres. Pour moi, c'est celle de Florence. " Le Dr Bernard Noël a livré un très beau témoignage aux élèves du Séminaire de Chicoutimi, hier, en marge du lancement du Défi-Jeunesse 1km au profit de l'Hôpital Sainte-Justine.

Florence, c'est bien entendu Florence Boucher, cette jeune fille qui a été happée par un autobus de la Société de transport du Saguenay, le mercredi 5 octobre 2011, à la sortie du Séminaire.

Elle est aujourd'hui coporte-parole du Défi-Jeunesse 1km pour l'année 2014-2015, avec le chanteur Olivier Dion. Ensemble, ils ont comme objectif de motiver les élèves de 40 écoles privées participantes à amasser cinq millions de dollars d'ici 2018. Le Défi du Séminaire aura lieu le 22 octobre.

Le Dr Bernard Noël a expliqué aux jeunes comment s'était passée l'arrivée de Florence à l'hôpital de Chicoutimi, en octobre 2011. " Nous avons eu peur de la perdre à plusieurs reprises. Je me souviens qu'à un certain moment, sa mère s'est approchée et a dit : Florence, je t'aime. Sois courageuse. Écoute ce que les médecins te demandent. À bientôt. Au fil des minutes, j'ai vu que Florence nécessitait des soins pédiatriques plus avancés que ce que l'on pouvait lui donner. On a appelé Sainte-Justine. Je l'ai accompagnée en ambulance jusqu'à l'aéroport. Florence, c'est la force, le courage et la détermination. Nous devrions tous nous inspirer de cette jeune fille. »

Vingt opérations en 31 jours

Florence a vécu 20 opérations et 31 jours aux soins intensifs.

«Je vous remercie du fond du coeur, Dr Noël, je vous dois la vie, a dit Florence devant une salle comble, au Séminaire. Grâce au Dr Noël et à l'unité de traumatologie, j'étais à l'hôpital de Chicoutimi à 17 h et endormie sur la table d'opération à 22 h à Sainte-Justine. Pour m'en sortir, j'ai eu besoin de chance, et de beaucoup de ressources. C'est maintenant à nous de faire un petit plus pour sauver d'autres jeunes. J'aimerais penser que j'ai été la dernière à subir un tel traumatisme, mais non, il y en a eu d'autres et il y en aura encore. »

L'objectif du Séminaire est d'amasser 20 000 $ pour Sainte-Justine. Avec 500 élèves, chaque étudiant se voit confier le mandat d'amasser 40 $. Florence est confiante que plusieurs de ses collègues parviendront à amasser encore davantage. Des billets pour un spectacle " intime " d'Olivier Dion sont d'ailleurs à l'enjeu.

Toute une équipe

Le Dr Noël refusait hier de prendre l'ensemble du crédit.

«C'est toute une équipe qui a travaillé pour elle, tant ici à Chicoutimi qu'à Sainte-Justine. Toute une équipe qui a pris les bonnes décisions au bon moment afin de donner une chance à Florence. " Le Dr Noël a pris de nombreuses décisions importantes, en cette journée d'octobre 2011, dont celle de transférer Florence à Sainte-Justine.

«Il fallait d'abord la stabiliser, mais ensuite, comme on a un système intégré au Québec, on devait la transférer au centre de référence, qui est Sainte-Justine dans ce cas. C'est pour cela que cette campagne est importante. Quand on a besoin de Sainte-Justine, on sait que le centre est là. »

«Florence, c'est presque un miracle. Elle a travaillé très fort, été très courageuse. Pour moi, c'est toujours agréable de la voir marcher, s'amuser, comme les adolescents de son âge. »

L'argent amassé servira au Centre d'excellence en traumatologie de Sainte-Justine.

Kbelley-Murray@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer