Pas de travaux prévus prochainement

Pont Dubuc... (Photo Rocket Lavoie)

Agrandir

Pont Dubuc

Photo Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Prévus dans le cadre du projet de réfection de 30 millions$ annoncé en 2011, les travaux pour améliorer la sécurité des approches du pont Dubuc ne commenceront pas de sitôt.

Les représentants libéraux avaient alors confirmé, à l'occasion d'une importante conférence de presse, que plus de 10 millions$ du projet global seraient investis pour améliorer les accès du pont. Toutefois, les plans et devis de ces travaux ne sont toujours pas complétés, deux ans après leur annonce.

«Ces travaux prévoient la modification de certains accès au pont, une meilleure gestion des feux de circulation et la fermeture d'une bretelle d'accès au pont. La conception et l'élaboration des plans et devis pour ce projet sont en cours. On travaille là-dessus en ce moment. Il devra aussi avoir des consultations avec la ville de Saguenay», laisse entendre Sébastien Simard, porte-parole régional du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Les travaux d'amélioration prévus semblent aller dans la même direction que les propositions soumises par la firme Génivar dans son étude commandée par le gouvernement libéral, dévoilée la semaine dernière. «Le rapport est un outil pour savoir ce qu'on avait à faire», répond le porte-parole, rappelant que la solution finale pour améliorer les accès est toujours en confection.

Jusqu'à maintenant, au moins 6,2 millions$ des 30 millions$ réservés aux travaux du pont Dubuc ont été dépensés pour la réparation des surfaces de béton, des unités de fondation et pour le remplacement des appareils d'appui situés sous la structure. Ces travaux, toujours en cours, devraient se terminer en décembre prochain. Ensuite, c'est la réfection de la dalle, des parapets, du séparateur central et des côtés extérieurs qui est prévue. Pour ce qui est de l'amélioration des approches, il est impossible actuellement de connaître les sommes réservées.

«Pour ce qui est des coûts et des échéances, il est trop tôt pour avancer des chiffres. Mais ça fait partie du projet global de 30 millions$. Et le ministère travaille avec l'argent qui lui est alloué", mentionne M. Simard.

Llevesque@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer