Secteur de Roberval

Hausse inexpliquée des cas de cancer

Le nombre de cancers répertoriés sur le territoire... ((Photo Louis Potvin))

Agrandir

Le nombre de cancers répertoriés sur le territoire de Roberval a augmenté de manière considérable au cours des cinq dernières années.

(Photo Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Gagnon
Le Quotidien

(Roberval) Le nombre de cancers diagnostiqués au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Domaine du Roy a augmenté de 64 pour cent entre 2007 et 2012. L'an dernier, 192 cas ont été répertoriés, comparativement à 117 il y a cinq ans. Les cancers touchant les organes digestifs ont été les plus fréquemment relevés au cours de la dernière année, avec 30 cas. Les organes respiratoires et intrathoraciques, de même que les lymphomes, myélomes et leucémies, ont également fait l'objet d'augmentations marquées l'an dernier, comparativement à 2007.

Pour ce qui est de l'année 2013, l'hôpital jeannois a comptabilisé 23 cas de cancer entre le 1er janvier et le 9 février.

À titre indicatif, le nombre total de cancers enregistrés au CSSS de Chicoutimi, lequel couvre un territoire beaucoup plus vaste, a atteint 1584 en 2012, soit 107 cas de plus qu'en 2007.

Selon des données obtenues en vertu de la Loi sur l'accès aux documents d'organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, 1063 cancers ont fait l'objet de diagnostics sur le périmètre couvert par l'établissement de santé robervalois depuis le 31 décembre 2006. Globalement, les statistiques démontrent que les cancers touchant les organes digestifs ont été les plus répandus depuis cinq ans, avec 197 cas entre décembre 2006 et février 2013. À l'inverse, les cancers les plus rares étaient ceux de l'os et du cartilage articulaire (1 cas), de même que de l'oeil, de l'encéphale et du système nerveux central (1 cas).

La direction du centre hospitalier ne possède pas les éléments scientifiques nécessaires pour expliquer la hausse importante des cancers sur son territoire et croit qu'il est plutôt du ressort de la santé publique de s'avancer sur les causes exactes de l'augmentation.

Interventions au CLSC

Les documents transmis par la direction du CSSS se déclinent en deux catégories. À la liste des cancers s'ajoutent des tableaux détaillant le nombre d'interventions annuelles effectuées au CLSC auprès d'usagers confrontés à une tumeur maligne. Après analyse, il ressort que le nombre de patients souffrant de tumeurs au poumon nécessitant l'attention de professionnels en santé a connu une hausse fulgurante dans le secteur de Roberval entre 2005-2006 et 2011-2012. Le chiffre est passé de 33 à 90 en six ans. Les soins prodigués par le CLSC en lien avec des cas de tumeurs de type colorectal ont également explosé, avec 28 usagers traités en 2005-2006, contre 53 en 2012-2013. Autre recrudescence marquée: les tumeurs au sein. En 2005-2006, 29 patientes ont fait l'objet d'interventions. Sept ans plus tard, il y en avait 53. Les actes médicaux posés par des professionnels en santé de Roberval en lien avec des cancers de la prostate ont pour leur part grimpé de 57 pour cent entre 2006 et 2013.

Plus de détails dans la version papier du Progrès-Dimanche//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer