Un virage virtuel

Le commandant Paul Prévost, le maire Jean Tremblay,... (Photo Rocket Lavoie)

Agrandir

Le commandant Paul Prévost, le maire Jean Tremblay, accompagné du coordonnateur conservateur, Claude Chamberland ainsi que Michel Belley, président du conseil d'administration ont inauguré la seconde version du Musée de la défense aérienne.

Photo Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(La Baie) Le Musée de la Défense nationale prend un virage résolument virtuel avec la présentation des deux nouvelles expositions «Maîtres du ciel» et «État d'alerte» inaugurées, aujourd'hui, en grande pompe par le président du Musée, Michel Belley, en présence d'élus et de vétérans.

Si les anciens avions exposés le long de la route 170 continuent à attirer l'oeil des touristes, ces derniers seront surpris de vivre une toute nouvelle expérience avec l'aide, entre autres choses, de la technologie des tablettes «iPad». Jeunes et moins jeunes qui se présenteront sous le nouveau chapiteau de l'exposition «État d'alerte» remarqueront d'abord que le site est plutôt dénudé avec ce qui semble être des barils peints en vert ainsi qu'une maquette de pistes d'avion.

En pointant le «iPad» prêté par le musée vers l'une ou l'autre des six bornes informatiques, apparaissent alors comme par magie des chasseurs CF-18 virtuels en action, hélicoptères, casques d'aviateur de différentes époques et de nombreux autres objets. Le tout est agrémenté d'une narration adaptée pour les malentendants racontant l'histoire de ces objets et leurs fonctions lors de différents conflits, films d'époque etc.

Lors de l'inauguration, il fallait voir les militaires présents s'amuser comme de jeunes enfants avec la tablette.«Le musée est ouvert depuis 1997 et aujourd'hui on plonge dans l'aire du numérique. Il y a des musées qui ne peuvent présenter des artéfacts parce qu'ils sont rendus trop vieux. Nous pouvons recréer ces objets en images 3D et les présenter au public», explique Claude Chamberland, coordonnateur et conservateur du Musée de la défense. L'avantage de cette technologie de la virtualité  est que les expositions peuvent être renouvelées sans cesse d'une année à l'autre.

//Plus de détails dans la version papier.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer