Des douanes restreintes à Bagotville

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay.... (Photo Rocket Lavoie)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Photo Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

(La Baie) L'Aéroport de Bagotville a maintenant un service de douanes restreintes. Après plusieurs années d'attente, les occupants des avions de moins de 30 passagers pourront désormais franchir les douanes à Saguenay.

Cela fait sept ans que Promotion Saguenay demande au ministère des Transports du Canada l'instauration d'un service de douanes à même l'Aéroport de Bagotville. Le député néo-démocrate de Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, mettait également de la pression sur le gouvernement conservateur depuis deux ans.

Le maire de Saguenay et président de Promotion Saguenay, Jean Tremblay, a donc accueilli la nouvelle avec joie, aujourd'hui, en fin d'avant-midi. «C'est un pas dans la bonne direction. Ce serait faux de dire que l'aéroport aura ses douanes, puisque les avions de 30 passagers et plus ne sont pas encore concernés, mais c'est un très bon début», a indiqué le maire Tremblay, lors d'un point de presse tenu à l'hôtel de ville.

Donc, dès aujourd'hui, les passagers d'un petit avion pourront franchir les douanes à même l'aéroport. Trois douaniers, dont les bureaux sont situés dans le centre-ville de Chicoutimi, seront appelés à se déplacer à Bagotville lorsqu'il y aura une demande. Selon le directeur de l'Aéroport de Bagotville, Jean-Marc Dufour, environ 60 avions de 30 passagers et moins et venant de l'étranger atterrissent annuellement à Bagotville.  

«On parle surtout des délégations de gens d'affaires, qui devaient auparavant passer par Québec pour être dédouanées. Des petits avions de 30 passagers et moins qui arrivent de l'international, il y en a plus qu'on le pense», explique Jean Tremblay.

Ce service de douanes restreintes a été accordé pour un an par le ministère des Transports. «Je crois que le ministère veut qu'on fasse nos preuves. Pour le moment, j'ignore dans combien de temps le service sera disponible pour tout le monde, mais je suis confiant qu'on aura des douanes pour tous les usagers un jour», note Jean Tremblay.

//Plus de détails dans la version papier du Quotidien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer