L'accusé ne témoigne pas

Robert Hakim... (Photo archives)

Agrandir

Robert Hakim

Photo archives

Partager

(Chicoutimi) Volte-face de la défense qui renonce à demander l'arrêt des procédures, au dixième jour du procès du promoteur, Robert Hakim, accusé de tentative de fraude de 5000$ plus taxes aux dépens du Festival international des Rythmes du Monde (FIRM) en 2009.

Me Jean-Marc Fradette renonce aussi à présenter une défense et son client a décidé de ne pas témoigner à son propre procès pour offrir une explication, ce qui clôt la partie preuve du procès.

Les plaidoiries ont commencé sur-le-champ, vendredi, avec les arguments du représentant du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Sébastien Vallée, qui résume l'affaire à une question de fait.

Le témoin principal, Serge Lachance, s'est impliqué dans une tentative de fraude en dénonçant le stratagème à la police, a plaidé en substance Me Vallée. Ce témoignage est corroboré par la découverte du chèque du FIRM dans une chemise de comptabilité de la compagnie personnelle de l'accusé, Les Productions Robert Hakim.

La plaidoirie de la défense sera entendue après conclusion de celle de la Couronne, après quoi le juge Jean Hudon, de la Cour du Québec, prendra le verdict en délibéré.

Un autre procès pour fraudes aux dépens de Patrimoine Canada et du Théâtre du Saguenay, a été fixé en début décembre.

Le promoteur a bénéficié, en juillet 2012, d'un acquittement pour tentative de fraude aux dépens du Cabaret L'Opéra en 2009.

La séparation en trois procès a été faite de consentement, à la demande de la défense.

La suite dans la version papier du Quotidien

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer