Un restaurant sur les rives du lac Saint-Jean

Le rêve de Manuel se concrétisera

Manuel kak'wa Kurtness et Denis Saint-Pierre ont procédé... ((Photo Louis Potvin))

Agrandir

Manuel kak'wa Kurtness et Denis Saint-Pierre ont procédé à une pelletée symbolique pour illustrer la concrétisation de leur rêve commun.

(Photo Louis Potvin)

Partager

Louis Potvin
Le Quotidien

(Chambord) Manuel kak'wa Kurtness va enfin réaliser son rêve. Il aura son restaurant sur les rives du Piekouagami.

Le chef autochtone s'est associé à Denis Saint-Pierre de Chalets et spa de Chambord pour construire un bâtiment en bois, pièce sur pièce pour héberger ce restaurant et une salle de réception. Une terrasse sera aménagée pour profiter du panorama du lac Saint-Jean.

«Ça fait cinq ans que je rêve et travaille pour avoir mon restaurant et là, ça se concrétise. Je suis très fébrile», affirme le sympathique chef.

Les deux hommes investiront 1,4 M$ pour la réalisation de ce projet ambitieux. À l'étage, on retrouvera quatre appartements de type condominium.

Pour l'épauler dans la cuisine, Manuel a retenu les services de Rafik Yahioune. Ce Marocain d'origine va pouvoir donner une touche méditerranéenne aux plats. D'ailleurs, Manuel veut proposer des menus savoureux et gastronomiques inspirés de la cuisine des Premières Nations en Amérique du Nord. Une table qui mettra en valeur les produits du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d'autres régions. Il y aura aussi des menus plus accessibles selon l'humeur du chef. «Je veux que les gens aient du plaisir quand ils vont venir dans mon restaurant. Ça va être à mon image», affirme-t-il.

École de cuisine

Le restaurant servira aussi d'école de cuisine. L'attestation collégiale «Supervision de service en hôtellerie et restauration» du Cégep de Saint-Félicien destiné à la clientèle autochtone sera enseignée sur place.

Également, Manuel et Rafik ouvriront leurs fourneaux à la population pour des ateliers thématiques. «Je veux partager ma passion. Les gens ont beaucoup de questions en cuisine, entre autres sur la manière d'apprêter les viandes sauvages comme l'orignal et l'outarde. Nous aurons des cours adaptés pour eux», a-t-il indiqué.

De plus, Manuel va inviter des chefs réputés à venir y donner des ateliers de cuisine.

Un potager biologique sera aménagé. Il servira pour la formation des étudiants et pour le restaurant.

Le restaurant va s'inscrire dans la philosophie de Chalets et spa qui veut offrir à ses clients une expérience détente complète. Déjà, son spa nordique attire une bonne clientèle. «Il ne manquait qu'un restaurant pour compléter l'offre. Ça faisait longtemps que je voulais avoir Manuel. C'est maintenant chose faite. Nous avons plusieurs idées en tête, dont des séjours axés sur la santé par l'alimentation», a indiqué le propriétaire de Chalets et spa, Denis Saint-Pierre. Le fait de ne pas avoir de restaurant rendait plus compliqué d'attirer des groupes pour des réunions.

Au deuxième étage de la bâtisse, on retrouvera quatre appartements. Le concept semble bien fonctionner, car le promoteur va en construire 20 autres appartements au cours des prochaines années. Denis Saint-Pierre a déjà investi plus de 4 M$ dans l'hébergement touristique. «J'ai de la demande pour ceux du restaurant, il ne m'en reste qu'un à vendre.»

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer