Réflexion sur l'avenir des CRÉ

Bernard Généreux endosse l'exercice

Bernard Généreux, maire de Saint-Prime et président de... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Bernard Généreux, maire de Saint-Prime et président de la Fédération québécoise des municipalités.

Archives Le Quotidien

Partager

Sur le même thème

Isabelle Tremblay
Le Quotidien

(Roberval) Dans le contexte où le gouvernement s'apprête à décentraliser davantage de pouvoirs aux MRC, avec la préparation d'un projet de loi-cadre sur la décentralisation, l'exercice portant sur l'avenir des Conférences régionales des élus (CRÉ) est approprié, selon le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et maire de Saint-Prime, Bernard Généreux.

« Les mandats et responsabilités de chacune de ces instances doivent être clairs et convenus afin d'éviter qu'il y ait des dédoublements. Dans leur mission de concertation régionale, les CRÉ continuent d'avoir leur raison d'être », a commenté Bernard Généreux, en réaction à l'article publié hier dans La Presse et Le Quotidien au sujet de l'avenir des CRÉ.

« Les CRÉ sont des créatures du gouvernement. Leur futur est une décision politique qui appartient à l'État. Si Québec veut préciser des rôles ou règles de fonctionnement, c'est sa responsabilité de le faire », a ajouté M. Généreux, qui a été le premier à occuper le poste de président de la Conférence régionale des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean, lors de sa mise en place.

« Après une dizaine d'années, il est tout à fait normal que l'on fasse le bilan de ces organisations et que des réajustements soient effectués s'il y a lieu. Il faut procéder périodiquement à de tels examens et apporter des ajustements si cela s'avère nécessaire et c'est ce à quoi s'attarde le gouvernement. »

Bernard Généreux rappelle que le Québec réfléchit depuis quelques mois sur les rôles et responsabilités des CRÉ et que ce sujet a fait l'objet d'une réflexion lors de la dernière table Québec-municipalités à laquelle il a pris part.

« Les participants s'interrogeaient sur l'étendue du champ de responsabilité des CRÉ, dans le contexte où le projet de loi-cadre sur la décentralisation devrait être déposé ce printemps. Le ministre poursuit sa réflexion au sujet de l'encadrement à donner à cette instance et nous attendons son signal », termine le président de la FQM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer