Délais d'attente pour les mammographies

L'hôpital d'Alma dans les normes

Les délais d'attente pour les mammographies à l'hôpital... ((Archives))

Agrandir

Les délais d'attente pour les mammographies à l'hôpital d'Alma répondent aux normes du ministère.

(Archives)

Partager

(Chicoutimi) Les délais d'attente pour les mammographies à l'hôpital d'Alma répondent aux normes du ministère. L'établissement a su rattraper le retard accumulé en raison de l'interruption du service, au printemps dernier.

Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Lac-Saint-Jean-Est avait été déclaré non conforme dans le cadre du Programme d'accréditation en mammographie (PAM). Un problème de positionnement d'une patiente était à l'origine de cet échec. Selon les radiographies analysées, une partie de son sein était invisible.

Les examens ont recommencé en juillet. À la mi-septembre, les délais étaient de 18 mois pour les mammographies de dépistage. Aujourd'hui, ils ne sont que de sept semaines, pour 404 personnes, ce qui répond aux normes du ministère de la Santé et des Services sociaux d'un mois et demi (30 jours ouvrables ou 42 jours de calendrier). Pour les mammographies diagnostiques, il n'y a pas d'attente. Trente-quatre personnes sont actuellement sur les listes. Dans ce cas-ci, le ministère demande aux établissements d'y aller par priorité et de traiter rapidement les cas urgents.

Les mammographies de dépistage découlent du programme de dépistage du cancer du sein (PQDCS). Elles sont offertes systématiquement aux femmes dès qu'elles ont 50 ans, et ce, tous les deux ans jusqu'à l'âge de 69 ans. Les mammographies diagnostiques sont des examens prescrits par le médecin lorsqu'il soupçonne que quelque chose ne va pas ou dont le dépistage a présenté un résultat douteux.

«Ce sont de très bons résultats. Nous avons réussi à rattraper notre retard après avoir subi un arrêt temporaire. Pour les mammographies diagnostiques, quand quelqu'un nous appelle, nous pouvons répondre à la demande dans la semaine. Nous avons doublé notre équipe de travail afin de diminuer l'attente», explique la responsable des relations publiques au CSSS Lac-Saint-Jean-Est, Marie-Karlynn Laflamme.

Domaine-du-Roy

Au CSSS Domaine-du-Roy, les délais sont plus longs. L'attente est de cinq mois (640 personnes) pour les examens de dépistage et de quatre semaines (157 personnes) pour les mammographies diagnostiques.

La directrice des services professionnels, Dre Suzanne Gagné, explique que l'établissement a dû faire face à des problèmes d'effectifs médicaux. «Les effectifs que nous avions ne pouvaient pas assurer la lecture de tous les examens, mais nous sommes en train de nous remettre dans les délais. Nous avons actuellement deux radiologistes, mais nous en aurions besoin de trois», explique-t-elle.

Afin de pallier le manque de personnel, le CSSS Domaine-du-Roy a dû trouver du personnel pour lire les radiographies. Par exemple, avec la technologie, certaines lectures ont pu être faites à l'extérieur de la région.

Plus de détails dans la version papier du Progrès-Dimanche//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer