Plaintes à répétition

Un Fulgençois condamné

Il y a une limite à la guérilla que peut mener un citoyen  contre une... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

Photo Jeannot Lévesque

Partager

Sur le même thème

(Chicoutimi) Il y a une limite à la guérilla que peut mener un citoyen contre une municipalité et son personnel pour obtenir gain de cause dans un litige. Le comportement insistant et agressif de Marcel Thibeault avait forcé la municipalité de Saint-Fulgence à obtenir le 14 octobre 2010 un mandat lui interdisant de communiquer avec son personnel. La saga s'est continuée sous forme de bris d'engagement en juillet 2011 et en avril 2012.

Hier, Marcel Thibeault a été condamné à quatre mois de prison dans la collectivité avec une ordonnance de probation d'une durée de deux ans lui interdisant tout contact avec sa voisine et le personnel de la municipalité. Il en est réduit à continuer d'acheminer ses doléances par Postes Canada, sans pouvoir mettre les pieds dans l'immeuble de la municipalité.

Le litige a commencé par une plainte contre un voisin propriétaire de chevaux soupçonnés d'avoir contaminé l'eau de source d'un puits.

Insatisfait des réponses de sa voisine et de la municipalité avec lesquelles des litiges civils se sont multipliés, Marcel Thibeault a formulé plus de 150 plaintes officielles de 2008 à 2012, attaqué les compétences de l'inspectrice municipale devant son ordre professionnel pendant quatre ans et eu un comportement qui faisait craindre au personnel pour sa sécurité physique et matérielle.

L'inspectrice municipale a témoigné sur sentence. La professionnelle d'une trentaine d'années a consacré une partie importante de ses heures de travail à justifier ses compétences devant son ordre professionnel. Constamment attaquée, elle a requis un soutien psychologique pendant un an et eu recours à un congé maladie pendant quatre mois pour un épisode de dépression. Son retour au travail a été progressif et partiel pendant quatre autres mois.

Craintive des réactions agressives du plaignant, elle en est venue à subir des attaques de panique, à craindre pour la sécurité de ses enfants à l'école et pour sa sécurité personnelle. Quand elle se rend à son automobile stationnée, elle regarde tout autour si le citoyen est présent. «J'ai démissionné deux fois même si j'aime mon travail. Je ne veux plus m'occuper de gérer les plaintes. Je ne suis plus capable», a expliqué au juge l'inspectrice qui était accompagnée de plusieurs membres du personnel et du nouveau directeur général, Jimmy Houde. Le directeur est en poste depuis deux mois et a accepté d'être l'unique représentant de la municipalité avec lequel le citoyen pourra communiquer via des lettres à la poste.

Le bouleversement de l'inspectrice a forcé la municipalité à créer un poste uniquement pour gérer les plaintes, dont une partie importante du volume est attribuée à Marcel Thibeault.

Hier, l'inspectrice s'en voulait de déclarer qu'elle avait peur de Marcel Thibeault devant lui. Elle avait toujours refusé de lui donner le pouvoir de l'effrayer et de l'affecter bien qu'elle ait été malade et ait souffert d'insomnies, ce qui a eu des conséquences sur le bien-être de sa famille.

Une autre victime a témoigné du mauvais comportement de Marcel Thibeault. Elle a acheté un petit lopin de terre et y a mis quelques chevaux. Elle n'a eu de cesse de subir les désagréments de son voisin.

Sentence

Un rapport du service de probation suggérait une thérapie tandis que l'avocat de la Coutonne, Me Jean-Sébastien Lebel, aurait préféré trois mois de prison pour un délit punissable d'un maximum de six.

Marcel Thibeault en est à sa première sentence pour un délit contre la personne. Il a deux antécédents de conduite avec les facultés affaiblies.

L'avocat de la défense, Me Olivier Théorêt, a eu la délicatesse de ne pas contre-interroger les victimes sur sentence, ayant perçu la sympathie du juge Rosaire Larouche de la Cour du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer