Le peloton roulera sur la route 155

L'édition 2013 du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) retournera du côté du... (Photo archives)

Agrandir

Photo archives

Partager

(LA BAIE) L'édition 2013 du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) retournera du côté du Lac-Saint-Jean. Mais pour la toute première fois, on évite la Réserve faunique des Laurentides. Les quelque 1000 cyclistes emprunteront plutôt la route 155 en direction de La Tuque.

Quant à l'arrivée, elle sera fera au Stade olympique de Montréal, même si certaines personnes auraient bien voulu que la conclusion se fasse à La Baie dans le cadre des fêtes du 175e anniversaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le Quotidien a été en mesure d'obtenir certains détails du prochain rendez-vous des cyclistes québécois, qui regroupera près de 200 équipes. L'objectif du GDPL est de récolter de l'argent pour les saines habitudes de vie et encourager les jeunes à l'exercice physique.

Le groupe de Pierre Lavoie donnera le coup d'envoi le vendredi 14 juin. Les cyclistes, comme ils le font chaque année, partiront de la zone portuaire de La Baie. Comme l'an dernier, ils se dirigeront vers le Lac-Saint-Jean. À la hauteur de Chambord, les participants de cette randonnée à deux roues bifurqueront vers la route 155 pour traverser Saint-François-de-Sales et Lac-Bouchette avant d'arriver à La Tuque. Le groupe se dirigera ensuite vers Québec où une boucle de 130 kilomètres permettra à plusieurs centaines de cyclistes de rouler avec le peloton sur la rive sud de Québec.

Changement de garde

D'autre part, un important changement se produit à la tête de l'organisation de la randonnée du 1000 kilomètres. Après quatre ans, le Chicoutimien Philippe Gagnon cède son poste de coordonnateur afin de relever de nouveaux défis. Il sera remplacé par une autre Saguenéenne, Josée Vincent, actuellement responsable de la clientèle et du marketing au Parc national des monts Valin.

«Je n'en serai pas à mes premiers contacts avec l'organisation. J'ai pédalé le 1000 km avec les Gazelles et j'ai été bénévole durant quelques années. Depuis l'automne, j'étais membre du comité du 1000 km.

«L'opportunité d'aller plus loin s'est présentée et le défi me tentait. Mon coeur était déjà au Grand défi et là, je vais me retrouver au coeur de l'organisation. Je n'ai pas peur du défi. J'ai tout de même de l'expérience dans l'organisation d'événements, car je me suis déjà occupée du Tour des Monts-Valin», souligne Josée Vincent.

Pierre Lavoie se réjouit pour Philippe Gagnon.

«Je suis bien content pour Philippe. Même s'il quitte l'organisation, il va demeurer proche, car il va assurer la transition avec Josée et devrait être présent jusqu'à la fin du Grand défi Pierre Lavoie 2013. Mais on va s'ennuyer de lui, car il était acharné au travail et possède des valeurs humaines.

«Quant à Josée, il s'agit d'une fille de qualité, qui possède un leadership naturel. Nous sommes bien heureux d'avoir pu la recruter pour ce poste important», indique Pierre Lavoie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer