Transfert d'électricité vers le réseau d'Hydro-Québec

Rio Tinto Alcan a réalisé des ventes record en 2012

Centrale Isle-Maligne.... ((Archives))

Agrandir

Centrale Isle-Maligne.

(Archives)

Partager

(Chicoutimi) La société Rio Tinto Alcan a procédé à des ventes record d'électricité à Hydro-Québec, au cours de l'année 2012. RTA a livré 387 mégawatts sur le réseau de la société d'État, pour un montant de plus ou moins 130 millions$, selon le tarif Grande puissance, qui est de l'ordre 4,3 cents du kilowattheure.

Ce revirement de situation au bilan énergétique a été provoqué par le lock-out de six mois durant lequel l'Usine Alma a fonctionné au tiers de sa capacité (150 000 tonnes métriques sur 460 000). L'entreprise a aussi cessé ses opérations pour 50% de la capacité de l'aluminerie de Shawinigan pour des problèmes techniques et Dame nature a complété l'équation avec une très forte hydraulicité pendant les crues printanières et automnales combinées à des précipitations régulières dans le Nord pendant l'été.

À la fin de chaque année, et ce, depuis 2001, la multinationale de l'aluminium dévoile le résultat net de son bilan énergétique en fonction des échanges entre son réseau de production du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le système de distribution d'Hydro-Québec. Cette période coïncide avec la mise sous tension des cuves de son aluminerie d'Alma.

«Avant 2012, nous étions un acheteur net de 200 mégawatts par année en moyenne. En 2012, nous avons vendu à Hydro-Québec 387 mégawatts», a confirmé la porte-parole de Rio Tinto au Québec, Claudine Gagnon.

Avec les résultats de l'année 2012, le bilan énergétique moyen d'Alcan depuis la mise en service de l'aluminerie d'Alma se résume à des achats annuels de 130 mégawatts. Il est intéressant de constater qu'il s'agit de la deuxième année, depuis 2001, que RTA est vendeur d'énergie. Une production annuelle historique d'un peu plus de 2250 mégawatts, enregistrée en 2006, avait permis à l'entreprise de vendre 12 mégawatts tout en exploitant au maximum sa capacité d'électrolyse dans la région. En 2006, l'entreprise avait enregistré une hydraulicité de l'ordre de 117% de la moyenne (apports d'eau dans son réseau), alors que les chiffres déjà publiés dans la revue À Propeau sont légèrement inférieurs à ceux de 2006.

Il faudra attendre la publication du rapport annuel des activités de l'entreprise pour connaître le montant exact des ventes d'énergie à la société d'État. Au cours de l'entrevue qu'elle accordait au Quotidien hier, Claudine Gagnon a indiqué que l'entreprise ne dévoilerait pas pour le moment le montant des ventes.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer