Berges du lac Saint-Jean endommagées

RTA doit réparer les dégâts, dit Trottier

Les berges avaient été endommagées cet automne en... ((Archives))

Agrandir

Les berges avaient été endommagées cet automne en raison du niveau élevé du lac Saint-Jean.

(Archives)

Partager

Sur le même thème

(Alma) Le député Denis Trottier est catégorique: Rio Tinto Alcan a le devoir de réparer les berges endommagées cet automne en raison du niveau élevé du lac Saint-Jean.

Invité à commenter le dossier, le député de Roberval à l'Assemblée nationale soutient qu'il appartient à la multinationale de gérer efficacement le plan d'eau, quels que soient les apports naturels ou autres impondérables.

Responsabilité

«On a beau dire que la compagnie n'a pas le plein contrôle sur le niveau du lac, il demeure que l'état des berges est l'une de ses responsabilités. Quand il y a eu le débat sur la question en 1984, c'est Alcan elle-même qui a insisté pour que le niveau du lac soit le plus haut possible. Les intervenants du milieu demandaient qu'on abaisse le niveau, afin qu'il y ait moins d'artificialisation (enrochement, épis, etc.). Mais Alcan a réussi à convaincre le gouvernement libéral de l'époque et voilà ce que ça donne aujourd'hui.»

«Quand on gère le lac haut comme il l'était cet automne, on choisit de prendre le risque qu'il y ait plus d'impacts. J'espère bien que RTA va assumer ses responsabilités et qu'elle corrigera la situation, notamment dans le cas du Parc national de la Pointe-Taillon», exprime le député Trottier.

À lire dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer