Populaire départ volontaire

Pas moins de 80 % des 658 travailleurs éligibles au programme de départ... (Photo archives)

Agrandir

Photo archives

Partager

(JONQUIÈRE) Pas moins de 80 % des 658 travailleurs éligibles au programme de départ volontaire prévu à l'entente intervenue entre Rio Tinto Alcan et le Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA) pourraient se prévaloir d'une retraite anticipée et empocher le bonus de départ de 30 000 $.

Dans le cadre de la dernière ronde de négociations pour conclure une entente qui permettra à l'entreprise de négocier la transition avec son Centre technologique AP60, les parties ont convenu d'un programme de départ volontaire à la retraite qui couvre une période de deux ans. Chez Rio Tinto Alcan, les travailleurs ont accès à la retraite lorsqu'ils ont cumulé 85 points à partir d'un calcul basé sur l'âge et les années de service. Il se trouve qu'une majorité de travailleurs oeuvrant dans les installations affectées par les changements technologiques remplissent ces critères.

Selon le président du SNEAA, Alain Gagnon, les différents programmes de mise à la retraite offerts aux travailleurs dans les usines de Rio Tinto Alcan (autrefois Alcan) permettaient à plus ou moins 66 % des travailleurs admissibles de quitter l'entreprise.

« Nous avons fait des graphiques pour vérifier historiquement les moyennes de départ quand l'entreprise offrait un programme spécial. La compagnie a commencé les rencontres pour expliquer le programme aux travailleurs et selon ce que l'on voit poindre, on pense que 75 à 80 % des travailleurs éligibles à prendre une retraite vont se prévaloir du programme. Il y a de l'intérêt. Ça signifie que c'est une offre qui satisfait les travailleurs. Ça va nous permettre de sécuriser des emplois puisque nous allons être pour un certain temps en mode fermeture «, explique le leader syndical.

En général, les travailleurs qui cumulent 85 points ont la possibilité de prendre une retraite sans subir de pénalité actuarielle. Par contre, explique Alain Gagnon, chaque travailleur est un cas d'espèce et il est possible, en fonction de différents critères, qu'un travailleur subisse une légère pénalité suivant son historique. Il est donc difficile pour le président du syndicat de tirer une conclusion générale pour tous.

Pendant que l'entreprise met en place son programme de départ volontaire à la retraite, le SNEAA prépare le terrain pour obtenir une prolongation des permis environnementaux qui permettra à la multinationale d'exploiter les technologies Söderberg et précuite après le 31 décembre 2014. En vertu de la réglementation sur les émissions atmosphériques, cette technologie sera illégale à partir de cette date et l'entreprise avait prévu la fermeture des cuves précuites de Jonquière et Söderberg de Shawinigan pour cette date.

« Ce n'est pas aussi simple qu'on le croit. Il y a eu d'autres demandes pour la Côte-Nord et la Mauricie qui ont également des cuves Söderberg. Nous allons travailler pour obtenir la prolongation avec l'employeur. C'est ce qui est important au cours des prochains mois «, a enchaîné Alain Gagnon. Le président du SNEA A affirme que les travailleurs sont satisfaits de l'entente intervenue avec Rio Tinto Alcan qui a permis de diminuer l'incertitude : « On peut bien dire ce que l'on veut, mais il y a encore une crise sévère en Europe et ce n'est pas fini. Dans les circonstances, je crois que nous avons réussi à négocier une entente intéressante pour les travailleurs malgré ce que certains peuvent en dire. On s'est enfermé pendant neuf semaines et on a négocié. Nous avons le résultat entre les mains. « Alain Gagnon ne semble pas inquiet du fait de l'entreprise n'a pas encore inscrit ou modifié les mandats de ses différents représentants au Registre des lobbyistes du Québec pour entreprendre des discussions avec le gouvernement sur le prolongement des permis d'exploitation des technologies Söderberg et précuite. Alain Gagnon est convaincu qu'en temps et lieu, le gouvernement accordera cette prolongation qui permettra de faire la transition entre la vieille technologie et la nouvelle usine dotée des cuves AP60.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer