Quatrième hausse en cinq ans

Au cours de l'année 2011, les policiers de la Sûreté du Québec et de la... (Photo archives Sylvain Dufour)

Agrandir

Photo archives Sylvain Dufour

Partager

Sur le même thème

Denis Villeneuve
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Au cours de l'année 2011, les policiers de la Sûreté du Québec et de la Sécurité publique de Saguenay ont eu à traiter 315 affaires de conduite avec facultés affaiblies sur le territoire de la région métropolitaine de recensement Chicoutimi-Jonquière (RMR).

Avec un taux de 216 cas par tranche de 100 000 habitants, la RMR Chicoutimi-Jonquière se situe au 14e rang au Canada sur 33 RMR au même rang que Sherbrooke. Trois-Rivières enregistre 506 affaires de conduite avec facultés affaiblies pour un taux de 336 par 100 000, ce qui la situe au 8e rang des RMR.

Ce sont là les plus récentes données publiées par Statistiques Canada qui font état de 90 277 affaires de conduite avec facultés affaiblies, une hausse de 3000 comparativement à 2010. Il s'agit d'une quatrième augmentation en cinq ans. L'organisme fédéral rappelle que la conduite avec facultés affaiblies à généralement diminué du milieu des années 1980 à 2006 pour atteindre son point le plus faible en 25 ans avec un taux de 234 affaires par 100 000 habitants.

Par contre, les services policiers ont déclaré 121 affaires de conduite avec facultés affaiblies causant la mort en 2011, soit un taux de 0,35 pour 100 000 habitants, en chute de 29 % en 2011 pour atteindre son point le plus faible en plus de 25 ans. La conduite avec facultés affaiblies a été responsable de 839 affaires causant des blessures, la moitié du nombre déclaré il y a 25 ans.

Les conducteurs qui se font arrêter n'y vont pas avec le dos de la cuillère en terme de consommation puisque le taux d'alcoolémie moyen des conducteurs inculpés variait de 144 mg à 169 mg en 2010, ce qui correspond au double de la limite légale de 80 mg. En 2011, 1886 affaires de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue ont été déclarées, soit 157 de plus qu'en 2010.

Les jeunes surreprésentés

Les statistiques amassées démontrent que les jeunes adultes de 20 à 24 ans sont surreprésentés parmi les auteurs présumés, une tendance qui diminue à mesure que l'âge augmente.

Parmi les tendances observées, même si la grande majorité des personnes inculpées sont des hommes (82 %), les femmes voient leur représentation augmenter. Les femmes représentent maintenant un conducteur avec facultés affaiblies sur 6, comparativement à un sur 13 en 1986.

La moitié des affaires de conduite avec facultés affaiblies déclarées surviennent entre 23 h et 4 h le matin. Le sommet est atteint entre 2 h et 3 h, soit durant l'heure précédant la fermeture des bars.

C'est en juillet que le plus grand nombre d'affaires a été inscrit, une moyenne de 305 affaires.

En comparaison, janvier est celui au cours duquel le plus faible nombre d'infractions a été enregistré.

Dvilleneuve@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer