Le groupe almatois étend son territoire

BPDL achète un concurrent américain

Béton préfabriqué du Lac (BPDL) s'implante aux États-Unis en  faisant... ((Photo Marc St-Hilaire))

Agrandir

(Photo Marc St-Hilaire)

Partager

Sur le même thème

(Alma) Béton préfabriqué du Lac (BPDL) s'implante aux États-Unis en faisant l'acquisition de l'un de ses compétiteurs, établi à Abington au Massachusetts.

Bien que la direction de BPDL préfère garder confidentielles les sommes impliquées, on évoque une transaction de plusieurs millions de dollars.

L'entreprise appartenant désormais au groupe BPDL est connue sous le nom de Precast Specialties Corporation. Créée en 1927, elle jouit d'une réputation enviable partout en Nouvelle-Angleterre, tant au Massachusetts que dans le Rhode Island, au Connecticut, au New Hampshire et au Vermont. Comme BPDL, elle a fait sa renommée dans la réalisation de structures de béton, quoique à une échelle moins imposante.

Vice-président de BPDL, Robert Bouchard explique que les différentes étapes de cette transaction ont nécessité plus de six mois de travail. Celle-ci a finalement été complétée peu avant l'hiver.

Élimination de la concurrence

Pour BPDL, l'achat de PSC élimine un rival sur le territoire américain. Principalement, c'est toutefois pour se rapprocher de ses clients que le groupe almatois a décidé de mettre la main sur cette compagnie. Rappelons que BPDL s'impose telle une référence dans les secteurs de Boston et de Manhattan, depuis nombre d'années. Elle vient d'ailleurs de compléter un important contrat de réfection du Madison Square Garden de New York.

Avec nos installations d'Alma, de Sainte-Marie-de-Beauce, de Drummondville et, maintenant, d'Abington, nous sommes présents du Nord-du-Québec jusqu'en Nouvelle-Angleterre. Ça s'inscrit exactement dans notre plan de développement», exprime Robert Bouchard.

Ce dernier précise que le siège social d'Alma ne devrait aucunement souffrir de cet ajout.

«D'une certaine façon, nous consolidons progressivement BPDL en vue de l'avenir. Les ancrages, les dessins, l'ingénierie et les moules continueront de se faire ici, à Alma», insiste le vice-président.

Aux États-Unis, BPDL a obtenu plus de mandats en 2012 qu'en 2009, 2010 et 2011 réunies.

Les hôtels du Brésil

En plus d'une présence marquée en Amérique du Nord, BPDL est également très présente au Brésil, via sa division Stamp.

Selon Robert Bouchard, le Brésil constitue une niche exceptionnelle pour la compagnie jeannoise. La tenue prochaine des Jeux olympiques, en 2016, et de la Coupe du monde de soccer, en 2014, a engendré un développement sans précédent au pays, notamment à Sao Paulo.

«Sans blague, nous avons du mal à remplir tous nos contrats tellement il y a de l'activité économique là-bas. Nous concentrons présentement nos efforts sur les hôtels, qui se multiplient», rapporte le vice-président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer