Les préparatifs vont bon train

L'entrepreneur Jules Poulin a débuté les opérations de... (Photo Michel Tremblay)

Agrandir

L'entrepreneur Jules Poulin a débuté les opérations de déneigement du site de Grande-Baie et effectué l'implantation des poteaux de signalisatioin et des bornes. En ce qui a trait aux ponts de glace des trois secteurs, ils sont complétés.

Photo Michel Tremblay

Partager

Sur le même thème

Denis Villeneuve
Le Quotidien

(LA BAIE) Malgré le froid intense, il est encore trop tôt pour déterminer à quel moment s'effectuera l'embarquement des cabanes des villages de pêche sur la baie des Ha! Ha!

La firme Hydro Météo a entrepris et terminé, hier soir, la cartographie des glaces du secteur Grande-Baie et poursuivra son travail aujourd'hui aux Battures et au lac Kénogami pour terminer à l'Anse-à-Benjamin mercredi. Aucune donnée préliminaire n'est disponible.

Ces précisions ont été apportées hier lors d'un point de presse donné par les conseillers Jean-Eudes Simard et Luc Boivin, président du Comité des activités hivernales sur les glaces, alors que certains pêcheurs piaffent d'impatience d'embarquer leur cabane. «Hydro Météo passe avec son appareil sur les glaces et effectue des milliers de tests afin de cartographier les villages de pêche. En attendant, on procède au bornage de chaque rue afin de définir les terrains des 1203 cabanes louées ou réservées sur 1638 disponibles, ce qui permettra une répartition du poids sur les glaces», a expliqué M. Boivin.

Dimanche après-midi, l'entrepreneur Jules Poulin a débuté les opérations de déneigement du site de Grande-Baie et effectué l'implantation des poteaux de signalisation et des bornes. En ce qui a trait aux ponts de glace des trois secteurs, ils sont complétés.

Le conseiller Boivin a mentionné que depuis deux ans, Saguenay s'implique passablement au niveau de l'organisation de l'activité pêche blanche non seulement en signant un protocole d'entente avec Pêches et Océans Canada, mais aussi en élaborant une réglementation adaptée aux besoins des utilisateurs des glaces. «On s'est impliqué au niveau de la surface des cabanes, en enlevant l'application du Code de sécurité routière et en prévoyant une réglementation en conséquence. Notre but n'est pas de resserrer l'activité, mais d'assurer la sécurité.»

En ce qui a trait à la surveillance des activités de pêche, M. Boivin a indiqué que des discussions ont lieu avec Contact Nature de la Rivière-à-Mars pour que l'agent de conservation Mario Dallaire puisse devenir agent fédéral pendant une quarantaine d'heures. Une police des glaces sera présente autant d'heures pour éviter les excès des utilisateurs de véhicules modifiés ou ceux liés à la boisson.

L'implication de Saguenay comporte un coût financier. Selon M. Boivin, 25 000$ sont dépensés pour les services d'Hydro Météo en plus du contrat de prédéneigement de Jules Poulin d'une valeur de 60 000$ ainsi l'acquisition des 1700 affiches (une dépense non récurrente) et des dépenses en régie découlant de l'utilisation des fonctionnaires municipaux.

En retour, Saguenay percevra 15$ sur chaque location de terrain de cabane à 60$ chacun, ce qui représente un revenu anticipé de 19 500$.

Dvilleneuve@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer