Sa maison encerclée par les policiers pendant près de quatre heures

Dur réveil pour un homme de 42 ans

Le poste de commandement mobile de la SPS... (Photo Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le poste de commandement mobile de la SPS a été amené sur la rue Vimy afin de faciliter le travail des policiers.

Photo Mariane L. St-Gelais

Partager

(Chicoutimi) Les policiers de Saguenay sont intervenus lundi matin sur la rue Vimy alors qu'ils croyaient qu'un homme s'était barricadé dans sa résidence.

Un homme de 42 ans de Chicoutimi a tenu les policiers de Saguenay en haleine durant près de quatre heures lundi matin.

La quiétude des citoyens de la rue Vimy, dans le secteur nord de Chicoutimi, a été perturbée le matin du 31 décembre, alors qu'un individu possédant des armes à feu s'est terré dans sa maison, refusant de répondre aux appels de sa conjointe et des policiers. Il appert aussi que l'homme a été très surpris de voir autant de gens autour de sa maison lorsqu'il s'est réveillé lundi matin.

Un périmètre de sécurité a été établi au coin des rues Lalande et Vimy afin d'empêcher les citoyens de circuler librement. Les agents de la Sûreté du Québec ont été appelés en renfort (niveau de la police), mais n'ont pas eu à se rendre, car l'homme a décidé de se rendre aux policiers.

«Nous avons reçu un appel vers 8h45 ce matin (lundi) de la conjointe de l'homme qui s'inquiétait de ce qui se passait dans la maison. Elle disait avoir vu des messages écrits sur des papiers et placés dans les fenêtres de la maison et qu'un sac avec ses effets personnels (ndlr: de la conjointe) se trouvait sur le perron. La dame disait avoir essayé d'entrer en contact avec son conjoint au téléphone et en cognant à la porte, mais qu'il ne répondait pas.

«Avec l'identité de l'homme et son adresse, nous avons pu vérifier le registre des propriétaires d'armes à feu et nous avons découvert que l'homme en possédait plusieurs. À partir de ce moment, nous avons établi un large périmètre de sécurité afin d'assurer la sécurité du voisinage et de nos policiers», raconte dans un premier temps Bruno Cormier, porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay.

Dès lors, les résidents d'une bonne douzaine de résidences à proximité de la maison de l'homme qui semblait dans un état dépressif, ont été rencontrés afin de les aviser de la situation

«Nous n'avons pas suggéré aux citoyens d'évacuer leur résidence, mais nous leur avons demandé de ne pas sortir à l'extérieur et de demeurer au sous-sol si cela était possible.

«Durant tout ce temps, nous tentions d'entrer en contact avec l'homme, mais sans succès», reprend Bruno Cormier.

Après près de quatre heures de siège, l'homme s'est présenté à l'une des fenêtres de la maison et a fait signe aux policiers.

«Nos responsables lui ont indiqué la façon de procéder pour sortir de la maison et de se rendre. Tout s'est fait correctement, sans aucun problème », ajoute le porte-parole de la SPS.

L'homme a été pris en charge par les ambulanciers et conduit au centre hospitalier de Chicoutimi afin de subir une évaluation de son état mental et physique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer