Contre les avocats Louis Coulombe, Pierre Mazurette et Claude Gaudreault

Dépôt de requêtes en destitution

Louis-Philippe Thibault... ((Archives))

Agrandir

Louis-Philippe Thibault

(Archives)

Partager

Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) Les citoyens Louis-Philippe Thibault et Daniel Bindley ont déposé, jeudi, au juge Étienne Parent, trois requêtes en destitution touchant les avocats Louis Coulombe, Pierre Mazurette et Claude Gaudreault, dans le dossier visant à faire annuler la vente du terrain du boulevard Renaud, acquis par Hélène Girard en 2006, et à rendre inhabile le conseiller Jacques Fortin.

Dans la première requête, MM. Thibault et Bindley allèguent que, lors de la première conférence en gestion particulière devant le juge Parent, tenue le 9 novembre dernier, M. Coulombe aurait déclaré sous serment faire partie du contentieux de Saguenay, une affirmation qui serait fausse en vertu des informations publiées sur le site de Saguenay et des employés oeuvrant à la direction générale de la ville.

Me Coulombe a été nommé en mai 2011 au poste de directeur exécutif à l'éthique et figure sur la liste officielle des conseillers en éthique et déontologie publiée par le ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, lit-on dans le document.

L'avocat agit présentement comme procureur de Saguenay alors qu'il n'aurait aucun mandat à cet effet, puisque c'est le contentieux de Saguenay, Pépin, Morin, Croteau, Boivin qui a comparu au nom de la ville.

En ce qui concerne le retrait de Mes Mazurette et Gaudreault, qui représentent respectivement les intérêts de Jacques Fortin et de son épouse Hélène Girard, les demandeurs soutiennent qu'ils contreviennent aux articles 3.06.07 et 3.06.05 du Code de déontologie du Barreau du Québec. Celui-ci stipule qu'un avocat est en conflit d'intérêts lorsqu'il représente des intérêts de nature telle qu'il peut être porté à préférer certains d'entre eux ou que son jugement ou sa loyauté peuvent en être défavorablement affectés. Le second article stipule que l'avocat doit sauvegarder son indépendance professionnelle et éviter toute situation où il peut trouver un avantage personnel, direct ou indirect, actuel ou éventuel.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer