Résolu devra mériter Jim-Gray

Raymond Bachand... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

Raymond Bachand

Photo Jeannot Lévesque

Partager

(CHICOUTIMI) Si les dirigeants de Produits forestiers Résolu (PFR) veulent ravoir le barrage hydroélectrique Jim-Gray, et par le fait même les avantages qui l'accompagnent, ils devront démontrer qu'ils ont l'intention de respecter leurs engagements.

Candidat à la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ), Raymond Bachand a effectué une visite au Saguenay-Lac-Saint-Jean, lundi. De passage au Cercle de presse de Saguenay, le député d'Outremont a été questionné sur plusieurs dossiers, dont quelques sujets régionaux.

Advenant le cas où il se retrouve chef du PLQ, et éventuellement à la tête du Québec, M. Bachand ne redonnerait pas automatiquement la gestion du barrage à la multinationale des pâtes et papier.

«J'ai été celui qui a sauvé PFR de la faillite en lui prêtant 100 millions de dollars pour assurer sa survie, argent que le gouvernement a récupéré. Mais le gouvernement libéral a aussi eu raison d'enlever la gestion du barrage à PFR, car elle ne respectait pas ses obligations. C'est un privilège d'avoir un barrage, mais la contrepartie est de respecter ses engagements. Tant mieux si sa mission première est avec la compagnie, sinon, ça doit servir à l'ensemble de la population et au développement économique. Si PFR veut en ravoir la gestion, elle devra respecter ses engagements (investissements régionaux)», a mentionné M. Bachand.

Autre élément qui l'incite à visiter les militants libéraux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est qu'il veut leur donner l'occasion de le connaître, afin qu'ils se fassent une idée de son offre. Et il le fait parce que les associations du PLQ dans la région ont donné leur appui publiquement à son adversaire Philippe Couillard (Pierre Moreau et Jean David sont aussi de la course).

«Dans la plupart des régions, les associations invitent les candidats à expliquer leur programme. Ici ils ont procédé autrement et je le déplore. C'est pour cette raison que je suis dans la région, afin de rencontrer les militants. Je veux renouveler le parti et faire voir à des gens qu'ils peuvent être membres du PLQ, mais qui ne le savent pas. Donc, je suis ici pour donner l'occasion aux militants de me rencontrer et de connaître mes idées», indique l'ancien ministre des Finances.

Raymond Bachand a aussi l'intention de convaincre les électeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean de faire confiance aux candidats libéraux à une prochaine élection.

«Et je ne le ferai pas sur le bilan passé, mais sur ce que je prévois faire pour l'avenir. Les gens veulent savoir ce qui s'en vient et c'est ce que je vais tenter de faire pour les amener à faire confiance à une nouvelle équipe du PLQ», dit-il.

Le successeur de Jean Charest sera connu en mars 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer