Un jeune de 20 ans accusé d'agression sur sa copine de 13 ans

Amour interdit

Palais de justice de Chicoutimi.... ((Archives))

Agrandir

Palais de justice de Chicoutimi.

(Archives)

Partager

Catherine Doré
Le Quotidien

(Chicoutimi) L'amour n'a pas d'âge...sauf aux yeux de la loi. Alex Tremblay l'a appris à ses dépens, lui qui a plaidé coupable hier à une accusation d'agression sexuelle sur une mineure. L'histoire n'est toutefois pas aussi simple que ce qu'il y paraît.

Entre juillet et octobre 2011, Alex Tremblay, alors âgé de 19 ans - il a eu 20 ans en octobre de cette même année, était en couple avec une jeune fille âgée de 13 ans. Or, selon la loi, une personne ne peut accorder son consentement avant l'âge de 16 ans. Mais, les jeunes ayant eu l'approbation des deux familles, ils ont décidé de poursuivre leur relation sans égard au Code criminel. Jusqu'à ce qu'une plainte anonyme à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) soit déposée et qu'une accusation d'agression sexuelle soit portée.

Hier, au Palais de justice de Chicoutimi, M. Tremblay, sans antécédents judiciaires, a plaidé coupable devant le juge Michel Boudreault. Selon Me Julien Boulianne, qui représente l'accusé, il s'agit d'une situation exceptionnelle puisque l'amie de coeur était consentante, mais ne pouvait l'être au sens de la loi.

«Le couple avait l'aval des deux familles. Ils ont dû rompre à la suite de l'accusation et madame (la jeune fille) a été beaucoup éprouvée (par cette rupture)», a-t-il plaidé devant le juge. «C'est un contexte excessivement particulier, a-t-il poursuivi. Chez les deux familles, on ne sait pas d'où vient la plainte. »

La Couronne, Me Nicole Ouellet, et la Défense en sont venus à une suggestion commune d'absolution conditionnelle assujettie à une période d'essai de huit mois au cours desquels 100 heures de travaux communautaires devront être effectuées. Me Boulianne a ainsi argué qu'il s'agissait d'une relation amoureuse, et non pas d'un cas de prédateur sexuel, et qu'il n'y a pas de risque de récidive. De plus, M. Tremblay est artiste du cirque pour les Fous du Roi, une troupe qui est appelée à prendre beaucoup d'expansion et à se produire au-delà des frontières.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer