Un tronçon laissé sans entretien depuis 2009

Pas de train pour Dolbeau-Mistassini

Produits forestiers Résolu ne peut pas expédier ses... ((Photo Louis Potvin))

Agrandir

Produits forestiers Résolu ne peut pas expédier ses rouleaux de papier de l'usine de Dolbeau-Mistassini parce que la voie ferrée n'est plus entretenue par le Canadien National (CN).

(Photo Louis Potvin)

Partager

Louis Potvin
Le Quotidien

(DOLBEAU-MISTASSINI) Produits forestiers Résolu ne peut pas expédier ses rouleaux de papier de l'usine de Dolbeau-Mistassini parce que la voie ferrée n'est plus entretenue par le Canadien National (CN).

La multinationale doit se tourner vers le camionnage alors qu'elle aurait privilégié le rail pour sauver des coûts et réduire son « empreinte environnementale ». « Nous avons eu des discussions avec eux, mais il n'a pas été possible de s'entendre », explique le porte-parole de Résolu, Pierre Choquette.

Selon ce que Le Quotidien a appris de deux sources, le CN aurait offert du transport une fois par semaine le vendredi, ce qui est insuffisant. De plus, le train proposé ne convenait pas aux besoins de la compagnie. Les wagons et la locomotive étaient passablement vieillots. Résolu doit compter sur du transport efficace pour livrer selon les exigences de ses clients.

La voie ferrée entre Dolbeau-Mistassini et Normandin n'est plus entretenue depuis la fermeture de l'usine en 2009. « C'est une décision d'affaires que nous avons prise, car nous n'avions plus de clients pour ce tronçon. Il a donc été fermé. Nous avons discuté avec PFR pour un partenariat d'affaires, mais pour offrir le service, il fallait une proposition qui satisfasse les deux parties. Il faut que le volume de transport soit rentable », a expliqué la directrice des affaires publiques du CN, Julie Senécal.

Le CN ne ferme pas la porte à une relance si d'autres joueurs se manifestent. Selon le maire Georges Simard, Arbec, qui va acheter Produits forestiers Canbo, voudrait utiliser le chemin de fer pour expédier sa production.

À Dolbeau-Mistassini, on constate que le manque d'entretien fait son oeuvre. Les mauvaises herbes poussent à travers les roches. Des débris jonchent les rails. La barrière qui mène à l'usine est fermée.

Une source avance que la volonté du CN est de complètement abandonner cette desserte.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer