Les alentours laissent à désirer

Carré Davis... (Photo Rocket Lavoie)

Agrandir

Carré Davis

Photo Rocket Lavoie

Partager

Patricia Rainville
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Après les centres-villes de Jonquière, Chicoutimi et Kénogami, à quand la revitalisation du Carré Davis?

Depuis quelque temps, certains citoyens se plaignent de l'allure des lieux. L'un d'entre eux a d'ailleurs fait parvenir des photographies au Quotidien, estimant qu'une cure de jeunesse ne ferait pas de tort. En effet, si l'intérieur du Carré Davis est bien entretenu, l'extérieur, lui, laisse à désirer. Plusieurs commerces ont fermé leurs portes au cours des dernières années, laissant les locaux vacants et les bâtiments en piteux état. L'ancien restaurant PKF, la station-service Ultramar, le salon de bronzage 2000, ainsi que les bistrots L'Odyssée et Boomerang ont fermé ou déménager au cours des dernières années.

«Le problème, ce n'est pas le Carré Davis en tant que tel, mais le boulevard Mellon. C'est vrai que l'allure n'est pas terrible lorsqu'on arrive dans le coin», admet le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour. Celui-ci a d'ailleurs commandé une étude touristique, afin de connaître l'achalandage précis des lieux. «Lorsque j'aurai les résultats, nous allons faire un plan particulier d'urbanisme. Ensuite, nous saurons plus vers quoi on s'en va avec le centre-ville d'Arvida. Ce qu'il faut, c'est surtout préserver le cachet», explique Carl Dufour.

Donc, rien n'est encore décidé pour le Carré Davis. «J'avoue que ce n'est pas très attirant. Mais on ne peut pas non plus obliger les propriétaires à rénover leur bâtisse si elle n'est pas dangereuse. Toutefois, je peux vous dire que j'ai particulièrement à l'oeil la situation du Ultramar, qui a fermé en juillet dernier», note le conseiller, faisant référence à la saga du Ultramar de Desbiens.

Situé juste à côté de l'ancien PFK, le petit bâtiment qui abritait la station-service est placardé. Un peu plus loin, toujours sur le boulevard Mellon, la bâtisse qui loge le cabaret JR, le restaurant le Trait-d'Union et les défunts Boomerang et Odyssée mériterait une bonne cure de jeunesse. Plusieurs pancartes «à vendre» ont été installées dans les nombreux locaux disponibles.

«C'est une situation difficile avec ce bâtiment, car il s'agit d'une reprise de finances. Mais c'est vrai que ça fait dur. Ce qui entoure le Carré Davis n'est guère invitant, il faudra penser à quelque chose bientôt», note Carl Dufour.

Pas de plan précis

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, n'a pas de plan précis pour l'avenir du Carré Davis. «C'est sûr que son tour va venir un jour. Mais je ne sais pas quand», a indiqué le maire Tremblay. Quant à la bibliothèque d'Arvida, justement située dans le Carré Davis, le maire ignore le moment de sa rénovation, chose qu'il avait évoquée lors de l'annonce de la construction d'une nouvelle bibliothèque de Jonquière.

«Sa rénovation fera peut-être partie de mon programme électoral des prochaines élections», ajoute le premier magistrat.

Patinoire

Le projet d'un anneau de glace à même le Carré Davis ne se concrétisera finalement pas. Un parcours glacé sera toutefois aménagé sur le terrain du Foyer des loisirs. «L'anneau de glace à même le Carré Davis n'était pas super beau, à cause d'une dénivellation au sol. Disons qu'on a changé nos plans pour des raisons d'esthétique», note le conseiller Carl Dufour.

Prainville@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer