Saguenay et le MTQ en quête d'une solution

Pont d'Arvida... (Archives)

Agrandir

Pont d'Arvida

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Les responsables régionaux du ministère des Transports (MTQ) rencontreront prochainement des élus de Saguenay pour déterminer si de l'acier sera utilisé au lieu de l'aluminium pour remplacer la totalité ou une partie du tablier du pont Arvida. Le maire Jean Tremblay compte de son côté insister pour que le pont conserve son titre de plus long ouvrage en aluminium au monde.

La Ville de Saguenay a récemment demandé au MTQ d'apporter des modifications aux dalles du tablier du pont qui enjambe la rivière Saguenay, dans le secteur de Shipshaw. La municipalité souhaite faciliter le passage des quads et des motoneiges qui l'empruntent et ainsi augmenter la sécurité des usagers.

En bon état

De façon générale, le tablier du pont construit en 1950 serait encore en bon état étant donné la durabilité élevée du métal. Il est toutefois trop tôt pour dire si toutes les dalles du tablier devront être remplacées pour répondre à la demande de Saguenay.

Depuis quelques années, le pont est entretenu par le MTQ. Le ministère a repris la gestion des ponts municipaux à la suite des conclusions du rapport de la Commission Johnson qui a fait suite à l'effondrement du viaduc de la Concorde, à Laval, en 2006.

« Les responsables devront alors discuter de l'ampleur des travaux, des matériaux utilisés et des coûts engendrés, explique le conseiller en communications régional du MTQ, Sébastien Simard. Pour l'instant, je ne peux vous dire ce qui sera avancé. Le ministère est ouvert aux discussions. Je tiens toutefois à préciser que Transports Québec reconnaît le caractère patrimonial du pont d'aluminium et c'est pourquoi nous voulons consulter les élus de Saguenay dans le dossier. «

L'aluminium ou rien

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, maintient la position déjà avancée par la ville dans ce dossier : l'aluminium doit être utilisé dans les travaux de réfection du pont. « C'est un joyau de la ville, insiste-t-il. Il doit être réparé pour respecter sa construction initiale. Le pont est connu partout à travers le monde et on est réputé pour être la ville de l'aluminium. C'est quelque chose de sacré, on ne peut pas le modifier. «

Le premier magistrat ajoute que le MTQ s'est montré ouvert aux discussions après que Saguenay se soit opposée à l'utilisation d'acier dans la réfection du pont d'aluminium. o

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer