Berges du lac Saint-Jean: l'heure est grave (galerie photos et vidéo)

Partager

Sur le même thème

Marc St-Hilaire
Le Quotidien

(Alma) Les membres de l'association de riverains Saint-Gédéon sur le lac accusent Rio Tinto Alcan, gestionnaire du niveau d'eau du lac Saint-Jean, d'avoir choisi les profits au détriment des communautés jeannoises. Ils considèrent que les plages du secteur sont dévastées.

Conformément au décret qui régit le bassin hydrographique du lac Saint-Jean, RTA doit maintenir un niveau maximal de 16,5 pieds dans des conditions normales. Or, l'historique de la compagnie démontre qu'en novembre, ce seuil est très rarement atteint (voir tableau) en cette période.

Cependant, depuis le début de novembre, la multinationale n'a cessé de flirter avec cette limite. Le 9 novembre dernier par exemple, l'élévation du lac atteignait 16,35 pieds. Aucune précipitation n'a été enregistrée ce jour-là. Au cours de la dernière décennie, jamais un tel niveau n'a été répertorié à pareille date, selon les données disponibles sur le site d'Énergie Électrique.

Conséquemment, les berges ont littéralement été détruites par la violence des vagues, en raison des forts vents automnaux.

L'eau a progressé vers les luxueuses résidences érigées dans le secteur. Les affaissements de terrains sont multiples.

«Un moment donné, c'est sûr que nos arbres vont s'en aller», craint Jean Garon, un doyen de l'association Saint-Gédéon sur le lac. Ce dernier possède une demeure depuis 1959. De mémoire, il ne se souvient pas avoir vu pareil ravage.

Un ancien employé de la division Énergie Électrique, Jacques Gaygnard partage également cet avis. À moins que la situation ne se stabilise rapidement, l'assise de béton qui délimite son terrain sera bientôt emportée par les vagues. Au cours des derniers jours, il a vu une dune disparaître en l'espace d'une nuit.

«Ils n'ont jamais tenu le lac aussi haut. Le décret ne les autorise pas à briser les rives du lac», exprime-t-il, avant d'établir un lien entre la gestion actuelle et la mise en opération d'une treizième turbine à la centrale Shisphaw.

Plus de détails dans le Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer