La BN versera 600 000$ en 10 ans

Diane Déry, vice-présidente vente et services aux entreprises... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Diane Déry, vice-présidente vente et services aux entreprises du centre et de l'est du Québec pour la Banque Nationale, Pierre Mazurette, président de Diffusion Saguenay, et le maire Jean Tremblay ont montré à quoi ressemblera la devanture de la nouvelle salle de spectacle.

(Photo Rocket Lavoie)

Stéphane Bégin
Le Quotidien

(Chicoutimi) La Banque Nationale versera 600 000$ au cours des 10 prochaines années afin d'apposer son nom sur la salle de spectacles de Chicoutimi.

Le Quotidien a été en mesure de connaître les chiffres offerts par l'institution financière afin que la salle du cégep de Chicoutimi, l'Auditorium Dufour devienne le Théâtre Banque Nationale. Par contre, la mémoire de Mgr Wilbrod Dufour ne sera pas complètement oubliée, car une plaque commémorative sera installée dans le grand hall de la salle.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a finalement accepté de lever le voile sur ce secret. Lors de l'annonce, la semaine dernière, M. Tremblay avait indiqué que la contribution financière de la BN permettait d'éponger une partie des coûts supplémentaires reliés à la rénovation et à la construction de la salle de spectacles.

La facture totale s'est élevée à 14 millions de dollars. Au départ, Saguenay devait investir 8,2 M$ et le ministère des Arts et de la Culture devait fournir une somme maximale de 4 M$. Le cégep de Chicoutimi a injecté une part de 1,5 million de dollars notamment pour décontaminer les murs de la salle, où l'on a trouvé de l'amiante. À ces sommes, il faut ajouter l'octroi de la Banque Nationale (600 000$).

«La commandite de la Banque Nationale, c'est beaucoup, beaucoup d'argent. Nous avons rencontré plusieurs partenaires dans ce dossier et je peux vous dire que cette somme de 600 000$ sera un plus pour la culture. À 60 000$ par année pendant 10 ans, ça représente beaucoup plus que 600 000$, car il aurait fallu emprunter cet argent et payer les intérêts.

«Les gens de la banque ne voulaient pas que l'on dévoile le montant, mais à la ville nous n'aimons pas faire de cachette. Je veux que les choses soient connues le plus possible. De notre côté, il n'était pas question de débourser plus de 8 M$ et ce montant sera respecté», mentionne le maire de Saguenay.

Ce dernier se réjouit aussi de l'implication de l'institution financière dans le milieu de la culture.

«C'est un honneur de voir que la Banque Nationale a choisi de s'identifier à un projet culturel. Il faut en être reconnaissant. L'institution ne fait pas de politique et elle trouve la surenchère déplaisante et je les comprends. Elle reçoit environ 2000 demandes d'aide financière et de collaboration annuellement», a indiqué le maire Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer