Il n'y a plus de problème sur la 175

Un éboulement minime de terre et de roches a causé la fermeture d'une voie sur... (photo archive)

Agrandir

photo archive

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(PARC DES LAURENTIDES) Un éboulement minime de terre et de roches a causé la fermeture d'une voie sur la route 175, à la hauteur du kilomètre 108, dans la Réserve faunique des Laurentides pendant une douzaine d'heures.

Un patrouilleur a décidé de fermer une partie de la route dans la nuit de lundi à mardi, vers minuit et quart, après avoir constaté que des roches et de la terre étaient tombées sur la chaussée. «Puisqu'il ne voyait pas à quel point cela pouvait être dangereux pour les automobilistes et s'il y avait des risques d'éboulement, il a fermé la voie par précaution», explique la porte-parole du ministère des Transports, Marie-Claude Côté.

La voie a ensuite été rouverte, ce matin à 11h, après que les experts du ministère aient statué que le secteur ne représentait aucun risque. «La terre et les roches provenaient de l'érosion du haut d'un talus construit lors de la réfection de la route, ajoute Mme Côté. Il n'y avait aucun autre risque d'érosion ou d'éboulement.»

La porte-parole précise que cet incident n'a aucun lien avec l'éboulement survenu dans le même secteur, au kilomètre 109, le 3 octobre. Un immense rocher s'était alors détaché d'une falaise avant de terminer sa chute sur la route. Les événements s'étaient produits tôt, le mardi, et personne n'avait été blessé. La circulation avait été détournée par l'accotement, le temps que les experts géologiques du ministère des Transports effectuent des vérifications et dynamitent le secteur pour éviter les risques d'un autre éboulement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer