Commission Charbonneau: Me Claudine Roy est en poste depuis le 6 août

L'avocate saguenéenne Claudine Roy, nouvelle procureure de la... (Archives Sylvain Dufour)

Agrandir

L'avocate saguenéenne Claudine Roy, nouvelle procureure de la commission Charbonneau, a longuement interrogé Gilles Vézina, un cadre intermédiaire au service des travaux publics de la Ville de Montréal.

Archives Sylvain Dufour

Partager

Stéphane Bégin
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Me Claudine Roy, du district judiciaire de Chicoutimi, délaisse pour un certain temps sa lutte contre les trafiquants de drogue pour se concentrer sur la collusion et la corruption dans le monde de la construction.

Avocate de la Couronne associée au Bureau de lutte au crime organisé (BLACO) pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Me Claudine Roy a effectué son premier interrogatoire à la commission Charbonneau, hier après-midi, en martelant de questions l'ingénieur et chef d'équipe à la ville de Montréal, Gilles Vézina.

Prêtée par la direction des poursuites criminelles et pénales de Chicoutimi, Me Roy agit comme procureure depuis le 6 août au sein de la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics de l'industrie de la construction, qui est présidée par la juge France Charbonneau.

Son entrée en scène officielle s'est effectuée lundi, le jour même où Me Claude Chartrand annonçait sa démission de la commission, lui qui voyait sa collègue Me Sonia Lebel être nommée procureure en chef de la commission après le départ de Me Sylvain Lussier. Me Chartrand avait été relégué à des tâches administratives, ce qu'il n'a pas vraiment digéré.

«Je n'ai pas été nommée aujourd'hui. Je suis en poste depuis le 6 août. Dès mon arrivée, j'ai étudié les dossiers afin de me préparer pour les interrogatoires. Et aujourd'hui, j'ai pu interroger mon premier témoin», a mentionné Me Roy, lors d'un entretien téléphonique avec Le Quotidien, lundi soir.

Cette dernière ne peut dévoiler quoi que ce soit sur les prochains témoins de la commission. Interrogée sur le nombre de personnes qu'elle pourrait interroger d'ici octobre 2013, Me Roy ne pouvait s'avancer sur ce terrain. «Je suis l'un des procureurs de la commission Charbonneau», s'est-elle contentée de dire.

Directeur des communications à la commission, Richard Bourdon précise que Me Claudine Roy a été prêtée par la direction des poursuites criminelles et pénales du district de Chicoutimi.

Claudine Roy a reçu son diplôme de droit de l'Université Laval en 1989 et pratique depuis 1990. À la fin des années 90, Me Roy s'est spécialisée dans les dossiers des gangs criminalisés et du milieu des stupéfiants. Elle a notamment agi comme procureure de la Couronne dans les enquêtes de l'Escouade régionale mixte (ERM) dans les opérations TIP et Gouape, mais aussi pour SharQc-Cabotin.

Sbegin@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer