Logan a vaincu le cancer

Logan Thiboutot-Potvin et sa maman, Marie-Eve Potvin.... (Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Logan Thiboutot-Potvin et sa maman, Marie-Eve Potvin.

Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Isabelle Tremblay
Le Quotidien

(CHAMBORD) Logan Thiboutot-Potvin a vaincu le cancer.

Un bilan de fin de traitement effectué au Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) la semaine dernière a en effet confirmé que les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie ont été bénéfiques pour le bambin âgé d'un peu plus de 2 ans, au grand bonheur de ses proches.

Rappelons que le 25 février dernier, les médecins ont appris aux parents de Logan qu'un sarcome à cellule claire se trouvait sur son rein droit (rare tumeur rénale).

Trois jours plus tard, la famille se rendait au CHUL et dès le début du mois de mars, Logan était sur la table d'opération. «Ils lui ont enlevé un rein ainsi qu'une masse qui pesait une livre et qui mesurait 7cm par 9cm», indique la mère, Marie-Ève Potvin.

Le petit a subi des traitements pendant 28 semaines, une épreuve que ses proches n'oublieront pas de si tôt. «Ce fut une période très difficile, mais heureusement, Logan a bien toléré les traitements et il se porte mieux», commente sa maman.

Le petit pourra bientôt reprendre une vie normale, mais il devra composer avec un état de santé très précaire et continuer à être suivi par des spécialistes. Sa maman demeurera à ses côtés pour les six prochains mois avant qu'il puisse intégrer une garderie. Cette dernière a d'ailleurs été dans l'obligation de quitter son emploi temporairement pour prendre soin de son fils.

«Logan a développé des problèmes pulmonaires. Ses poumons sont sensibles et il est asthmatique. Il ne peut plus être entouré de tapis, nous ne pouvons plus faire fonctionner le poêle à bois ni avoir d'animaux dans la maison. C'est une nouvelle adaptation pour nous tous», ajoute Madame Potvin.

Troubles alimentaires

Alors qu'il était tout-petit, Logan ne tolérait pas la nourriture. Il souffrait de vomissements et de reflux gastrique. Il aura fallu des mois et de nombreuses consultations avant que l'on découvre le problème.

«Je souhaitais tellement que les médecins trouvent qu'est-ce qui se passait avec mon fils. Je savais que ce n'était pas normal et je l'ai constaté lorsqu'ils ont trouvé qu'il s'agissait d'un cancer», se rappelle MmePotvin.

Ce bambin en a vu de toutes les couleurs et aujourd'hui, il souffre de troubles alimentaires. Sa mère est incapable d'avoir de l'aide en réadaptation pour réapprendre à son enfant à se nourrir.

Toutes les épreuves font grandir et Marie-Ève Potvin en est bien consciente. Maintenant, elle voit la vie différemment et elle en profite au jour le jour.

«On ne voit plus les choses de la même manière lorsque l'on passe par là. J'ai rencontré tellement de gens malades. J'étais complètement dans un autre monde lorsque j'étais au chevet de mon enfant au CHUL», termine-t-elle.

Mme Potvin tient à remercier toutes les personnes et organismes qui lui sont venus en aide depuis le début des événements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer