• Le Quotidien 
  • > Heurté par une bétonnière : un jeune de 16 ans perd la vie en scooter 

Heurté par une bétonnière : un jeune de 16 ans perd la vie en scooter

Le conducteur de la bétonnière aurait immobilisé son... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le conducteur de la bétonnière aurait immobilisé son camion avant d'entreprendre une manoeuvre de recul, pour des raisons indéterminées.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

L'avenue Saint-Alphonse, à Saint-Bruno, a été le théâtre d'une scène d'horreur, mercredi après-midi, alors qu'un adolescent de 16 ans est décédé dans des circonstances tragiques, après avoir été heurté par une bétonnière. La jeune victime était au volant d'un scooter.

L'accident s'est produit peu avant 16 h, au coeur du village, en pleine heure de pointe, alors que plusieurs enfants jouaient dehors. Sur place, de nombreux curieux observaient la scène, avec désarroi. Sous le choc, des témoins rencontrés par Le Quotidien ont refusé de s'adresser à la journaliste.

« Selon les informations que nous avons et qui demeurent à être corroborées, le conducteur de la bétonnière aurait immobilisé son camion sur la voie publique et aurait effectué une manoeuvre de recul pour des raisons que l'on ignore encore. Le conducteur du cyclomoteur qui se trouvait à l'arrière a été heurté », mentionne le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les pinces de désincarcération ont été nécessaires pour extirper le jeune qui s'est retrouvé coincé sous le camion. Les pompiers des casernes d'Alma et de Saint-Bruno se sont rendus sur place. En ce qui a trait au conducteur de la bétonnière, celui-ci sera rencontré par les policiers.

Des citoyens de l'endroit ont mentionné qu'ils s'étaient adressés aux membres du conseil municipal à quelques reprises pour faire réduire la limite de vitesse dans cette portion de la localité. « La limite est à 50 kilomètres à l'heure et on veut la faire baisser. Ça prend plus de surveillance policière. Ici, c'est un quartier résidentiel. C'est dangereux ! Ça prendrait des panneaux d'arrêt-stop », a dit l'un d'eux.

Un reconstitutionniste en enquête collision a été demandé sur les lieux. L'avenue Saint-Alphonse est demeurée fermée à la circulation pendant plusieurs heures.

Mercredi soir, la Sûreté du Québec a refusé de dévoiler l'identité de la victime, qui étudiait au Pavillon Wilbrod-Dufour, puisqu'elle est âgée de moins de 18 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer