Les forestiers s'attaqueront au CO2

L'industrie canadienne des produits forestiers s'engage dans la lutte aux... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

L'industrie canadienne des produits forestiers s'engage dans la lutte aux changements climatiques en voulant réduire de 30 mégatonnes la production de CO2 par année d'ici 2030.

Cette annonce coïncide avec le thème véhiculé lors de la marche de solidarité forestière de dimanche, à Saint-Félicien, «Je lutte contre les changements climatiques, je construis en bois».

Dans un communiqué de presse publié lundi, l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) indique que la cible de 30 mégatonnes serait atteinte entre autres choses «par des mesures comme des pratiques actives d'aménagement forestier qui maximisent le stockage du carbone en forêt et stimulent la croissance des arbres».

Cette démarche, nommée Défi 30 en 30, vise également une utilisation accrue de produits forestiers et de technologies propres innovatrices et l'amélioration de l'efficacité des usines pour atteindre les objectifs.

Depuis le début des années 1990, le secteur forestier a travaillé à réduire les émissions de gaz à effet de serre qui ont chuté d'environ 66% dans le secteur des pâtes et papier. «Notre industrie est parfaitement positionnée pour former une part cruciale de la solution aux changements climatiques parce que nos forêts et nos produits forestiers renouvelables stockent le carbone, explique Derek Nighbor, chef de la direction de l'APFC. Nous voulons assumer nos responsabilités et aider le Canada à atteindre ses ambitieuses cibles.»

«Selon une enquête réalisée auprès de clients internationaux par la firme Léger, l'industrie canadienne des produits forestiers peut compter sur les meilleures pratiques et la meilleure réputation dans le monde au chapitre de l'environnement. Le secteur forestier a déjà une longueur d'avance, ayant réduit considérablement ses émissions de gaz à effet de serre. Maintenant, notre industrie passe à une autre étape en plaçant la barre encore plus haute pour aider le Canada à atteindre ses nouveaux objectifs climatiques», a affirmé pour sa part le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau.

Cette annonce a été très bien accueillie à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer