• Le Quotidien 
  • > Béton préfabriqué du lac : un ralentissement à l'usine du Brésil 

Béton préfabriqué du lac : un ralentissement à l'usine du Brésil

Le directeur général de Béton préfabriqué du Lac,... (Archives Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le directeur général de Béton préfabriqué du Lac, Robert Bouchard, affirme que la crise politique au Brésil affecte les opérations de la division basée dans ce pays.

Archives Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rares sont les Québécois qui s'intéressent à l'actualité internationale en pensant aux impacts sur leur travail. Pourtant, c'est bien ce qui arrive pour les dirigeants de l'entreprise régionale Groupe Béton préfabriqué du Lac (BDPL), qui voient leurs activités au Brésil ralenties par la situation politique instable, encore plus inquiétante à l'aube des Jeux olympiques.

La compagnie possède une usine de panneaux architecturaux, semblable à leurs installations almatoises, à São Paulo dans ce pays de l'Amérique latine. Elle est affectée par la crise qui secoue le gouvernement brésilien, alors que la présidente Dilma Roussef pourrait être destituée à l'issue d'un vote par les députés de sa formation, le Parti social démocratique, dimanche. Plusieurs manifestations ont eu lieu dans les dernières semaines pour dénoncer la corruption, la chef d'État étant notamment accusée d'avoir trafiqué les comptes du gouvernement.

«La situation est comme paralysée, indique le directeur général de BDPL, Robert Bouchard. Les gens attendent avant de confirmer leurs projets. Normalement, la politique ne devrait pas empiéter sur l'économie et rester dans son domaine des lois et des règlements...»

Le patron espère un dénouement positif bientôt. Le groupe emploie une centaine de personnes à São Paulo. L'usine a même fabriqué des structures l'année dernière pour deux projets de complexes d'habitation qui seront utilisés durant les Jeux olympiques de Rio de Janeiro en août prochain. «Comme nous ne sommes pas situés dans la ville hôtesse, l'évènement n'a pas eu un impact majeur, mais on a quand même participé», précise M. Bouchard.

Actuellement, le projet le plus important de l'entreprise familiale est un contrat de près de 100 M$ pour la construction du nouveau pont Champlain à Montréal, un engagement qui a été annoncé depuis bientôt un an. BDPL a notamment oeuvré pour le tunnel Big Dig à Boston, le Yankee Stadium à New York et le Centre Bell dans la métropole québécoise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer