• Le Quotidien 
  • > Gestion de la forêt québécoise : moins d'unités d'aménagement dès 2018 

Gestion de la forêt québécoise : moins d'unités d'aménagement dès 2018

Selon le ministère des Forêts, de la Faune... (Archives Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, la diminution du nombre d'unités d'aménagement donnera une flexibilité accrue de l'attribution des volumes de bois.

Archives Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nombre d'unités d'aménagement diminuera au Québec en 2018 pour faciliter la gestion de la forêt québécoise. Elle passera de 71 à 60.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean fait partie des régions où des changements sont observés. Les changements qui s'appliqueront pour la période 2018-2023 touchent aussi le Bas-Saint-Laurent, la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Lanaudière et les Laurentides.

L'évaluation n'est pas terminée du côté de la Côte-Nord. Elle se poursuit, «en vertu de l'entente de principe conclue entre le gouvernement et l'industrie forestière de la région», a indiqué par voie de communiqué vendredi en fin d'après-midi le cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard.

Meilleure participation

La diminution du nombre d'unités d'aménagement vise à faciliter la participation des acteurs du milieu et la planification forestière, a souligné le ministre. Cette mesure a aussi pour but de simplifier l'administration et réduire les coûts de gestion.

«Les changements apportés aujourd'hui entraînent d'autres avantages pour les acteurs forestiers, tels qu'une flexibilité accrue de l'attribution des volumes de bois, des inventaires permettant l'établissement de stratégies sylvicoles plus représentatives de la réalité du terrain et une optimisation des massifs de vieilles forêts ou des grands habitats essentiels», a déclaré le ministre.

La majorité des modifications adoptées consiste à la fusion d'unités par deux. Les limites d'aménagement ne concordent cependant pas avec les limites administratives des régions.

Pour la période 2008-2013, la province comptait 74 unités d'aménagement, un nombre réduit à 71 pour 2013-2018. Les modifications pour la période 2018-2023 font suite à une consultation publique tenue en janvier 2015 auprès de la population et des communautés autochtones

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer