Norme LEED: la fin du monopole de FSC

Une récente décision de l'organisme US Greenbuilding Council,... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Une récente décision de l'organisme US Greenbuilding Council, qui a la responsabilité d'administrer la norme LEED (Leadership in Energy and Environnemental Desing) aura des effets sur l'industrie québécoise du bois d'oeuvre.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une récente décision de l'organisme US Greenbuilding Council, qui a la responsabilité d'administrer la norme LEED (Leadership in Energy and Environnemental Desing) aura des effets sur l'industrie québécoise du bois d'oeuvre. Il acceptera à partir de maintenant l'utilisation du bois portant les certifications Sustainable Forest Initiative (SFI) et CSA pour ainsi mettre un terme au monopole de FSC pour ce segment important de l'industrie de la construction.

La construction d'immeubles portant la certification LEED est en pleine croissance aux États-Unis et au Canada. Cette norme exige l'utilisation de matériaux provenant de sources responsables. L'organisme acceptait pour les bâtiments LEED l'utilisation de bois d'oeuvre provenant de forêts certifiées FSC. La décision d'accepter d'autres normes découle de la guerre que se livrent FSC-Greenpeace et SFI sur la scène internationale.

Pour bien comprendre, il suffit de mentionner que le bois d'oeuvre provenant des forêts de la région, dont les certificats FSC ont été suspendus ou n'ont pas été renouvelés par les industriels, ne pouvait plus être utilisé pour la construction de ces immeubles.

La nouvelle a été très favorablement accueillie aux États-Unis par le National Lumber and Building Deslers Associations qui regroupe 6000 membres ainsi que quatre gouverneurs dont les États ont déjà adopté des législations pour adapter la réglementation aux nouvelles dispositions adoptées par le US Greenbuilding Council. Cette affaire a provoqué une véritable tempête avec la publication de nombreux communiqués de l'organisme Greenpeace ainsi que le Forest Stewardship Council.

Ce changement important aux États-Unis aura des conséquences sur les campagnes de Greenpeace contre les industriels canadiens qui récoltent du bois dans la forêt boréale. Un organisme important et reconnu confirme que la norme SFI est aussi valable que la norme du FSC pour déterminer si le bois provient de forêts dont l'exploitation respecte la nature, les animaux, les communautés ainsi que les autochtones. Le papier répondant aux critères de la norme SFI est donc tout aussi vert que celui portant la norme FSC selon les évaluations de Green Building Council.

Dans sa réaction, Greenpeace a indiqué que SFI, qui a modifié significativement les critères de sa norme depuis 2015, ne demandait pas aux compagnies forestières de protéger l'habitat du caribou forestier. D'autre part, Greenpeace dénonce le fait que le US Greenbuilding Council n'a pas consulté les groupes environnementaux ou d'autres personnes avant de prendre une telle décision.

Les chiffres publiés par Woodbusiness confirment que la norme FSC est en ce moment en perte de vitesse au Canada pendant que la norme SFI gagne du terrain. En ce moment, FSC détient des certificats sur 50 millions d'hectares de forêt sous aménagement. SFI a dépassé FSC et compte des certificats sur plus ou moins 90 millions d'hectares. De 2013 à 2016, FSC a enregistré une perte de plus ou moins 10 millions d'hectares avec les crises qui ont frappé les forêts de l'Ontario, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Baie-James.

La décroissance FSC se poursuivra au cours des prochaines semaines, alors que d'autres certificats couvrant de vastes territoires de la forêt boréale québécoise vont tomber ou seront tout simplement abandonnés par les entreprises en raison de la problématique d'application de la norme. Les mêmes entreprises doivent aussi composer avec les communautés autochtones qui demandent jusqu'à 250 000$ uniquement pour discuter de leur consentement libre et éclairé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer