• Le Quotidien 
  • > Peine de David Gignac: le juge questionne la suggestion 

Peine de David Gignac: le juge questionne la suggestion

Me Sébastien Talbot estime que les aveux de... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Me Sébastien Talbot estime que les aveux de Gignac ont contribué à l'intérêt du public. Ils ont permis de faire avancer l'enquête et d'inculper les autres complices. Sa collaboration milite pour l'obtention de la peine minimale de quatre ans, selon son avocat.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le juge Michel Boudreault se donne encore quelques semaines avant de déterminer la peine la plus juste que devrait purger David Gignac pour son implication dans l'invasion de domicile qui a mené à la séquestration d'un couple de personnes âgées de Notre-Dame-de-Lorette, en juillet 2015.

Julie Villeneuve a déposé des arrêts de la... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Julie Villeneuve a déposé des arrêts de la Cour d'appel pour justifier le bien fondé d'accorder une peine de 4 ans à David Gignac.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Le magistrat hésitait à accepter la suggestion commune de quatre ans proposée par la défense et la Couronne. Michel Boudreault tenait à ce que les deux procureurs plaident plus en profondeur pour essayer de le convaincre que cette peine minimale était raisonnable. Il était loin d'être convaincu.

Peut-être que les arrêts de la Cour d'appel déposés par la procureure de la Couronne, Me Julie Villeneuve, pourraient le faire changer d'avis. Quand un juge n'accepte pas une suggestion commune, la cause peut être portée en appel. « Dans Verdi Douglas, un arrêt qui a de très grandes similitudes avec cette cause, le juge Fish avait cassé la sentence en première instance. Le juge Fish expose différents critères à prendre en compte en plus du fait que la sentence soit jugée déraisonnable, dont celui qu'il doit être contraire à l'intérêt public », a-t-elle témoigné.

Le juge s'est justement donné le temps de prendre connaissance des jurisprudences déposées avant de rendre sa décision.

Selon l'avocat de Gignac, Me Sébastien Talbot, les aveux ont contribué à l'intérêt du public. Ils ont permis de faire avancer l'enquête et inculper les autres complices. Il est un témoin clé pour le reste des procédures. « Sa dénonciation, c'est le point fort de toute cette histoire », a-t-il souligné.

Sa plaidoirie sincère et convaincante a pu aussi ébranler le juge. Il a rappelé que le jeune avait eu une enfance difficile, vivant dans une famille d'accueil jusqu'à 18 ans. Il s'est toujours senti rejeté. Il a commencé à prendre de la drogue à 14 ans pour atteindre la consommation de 10 métamphétamines par jour à l'âge de 18 ans.

« Il s'est retrouvé à la mauvaise place au mauvais moment à cause de sa naïveté et sa dépendance à la drogue », a plaidé Pilote, faisant référence au fait que les trois voleurs s'étaient trompé de maison, le 1er juillet 2015, quand ils ont surgi dans une maison habitée par un couple de personnes âgées.

Comme Gignac a déballé son sac lors de l'enquête sur remise en liberté d'un complice, Tommy Mourez-Bilodeau, Gignac passe pour une balance. Ce qui lui fait vivre l'enfer en prison. Il est sur garde surveillée pour ne pas se faire tabasser par des détenus. « Il a voulu régler rapidement pour passer à autre chose. Chaque fois, il m'a témoigné de ses profonds remords face à ce qui est arrivé. Il est resté un témoin lors de l'invasion de domicile et a refusé de casser une jambe au monsieur. Je ne justifie pas le crime qui n'était pas chic. Il faut considérer que mon client a un degré beaucoup moindre », a-t-il affirmé.

Bien qu'il convienne que son implication est moindre, le juge Boudreault considère ce crime crapuleux et la détermination de la peine appropriée demande une bonne réflexion. Le fruit de cette réflexion sera connu le 18 mai. S'il ne se range pas à la suggestion commune, la peine pourrait osciller entre cinq et neuf ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer