Baisse des ventes de 9%

Les ventes résidentielles ont baissé de 9% lors... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les ventes résidentielles ont baissé de 9% lors du premier trimestre de 2016, dans la RMR de Saguenay, par rapport à la même période l'an dernier. Le marché québécois, lui, a augmenté de 8% en moyenne.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La région métropolitaine de recensement de Saguenay est le seul marché immobilier résidentiel à avoir connu un recul au Québec au premier trimestre

Le marché immobilier résidentiel de Saguenay porte le titre peu enviable de pire marché de la province. Au premier trimestre de 2016, il est le seul à avoir connu un repli au Québec. La baisse des ventes résidentielles marque pour Saguenay une troisième diminution trimestrielle consécutive.

Au courant du premier trimestre de 2016, 258 ventes résidentielles ont été conclues dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay. Il s'agit d'une diminution de 9% des ventes par rapport à la même période, en 2015, a indiqué jeudi la Chambre immobilière du Saguenay-Lac-Saint-Jean, par voie de communiqué.

Cette baisse détone avec la moyenne du marché immobilier québécois qui a plutôt connu une hausse de 8%, par rapport au même trimestre l'an dernier. Cette hausse marque la septième augmentation consécutive du marché québécois. Ce début d'année est d'ailleurs le meilleur depuis trois ans.

Certaines RMR dans la province ont connu une augmentation des ventes résidentielles de 10% et plus. Le marché ayant le moins bien performé, après la RMR de Saguenay, est celui de Québec, avec une augmentation de 2% des ventes résidentielles (voir tableau pour détails).

RMR de Saguenay

Dans la RMR de Saguenay, le prix médian des maisons unifamiliales s'est fixé à 167 000$ lors du premier trimestre de 2016. Il s'agit d'une baisse de 2%. Toutefois, aucune hausse n'a été enregistrée à ce sujet depuis les neuf derniers trimestres, donc depuis plus de deux ans. Les baisses les plus importantes ont été notées dans les secteurs de Chicoutimi (-8%) et de Jonquière (-6%).

Le délai de vente moyen s'est situé pendant cette période à 145 jours, ce qui représente une augmentation de 20 jours, par rapport au premier trimestre de 2015.

L'offre de propriétés résidentielles sur le marché a pour sa part continué de croître. Le nombre d'inscriptions sur le système Centris, utilisé par les courtiers immobiliers, a augmenté de 5%.

«La détente des conditions du marché résidentiel saguenéen s'est poursuivie au premier trimestre de 2016, a mentionné le directeur de la Chambre immobilière régionale, Carlos Cordeiro. Comme ce sont les acheteurs qui détiennent l'avantage lors des négociations, les prix subissent très peu de pression.»

Légère augmentation

Malgré ce triste constat, deux secteurs géographiques ont connu une légère augmentation dans la RMR de Saguenay. Un total de 104 transactions ont été conclues à Jonquière lors du premier trimestre de 2016, soit une augmentation de 4%.

Dans la périphérie de Saguenay, 39 ventes ont aussi été réalisées, comparativement à 21 lors de la même période l'an dernier. En périphérie, également, le prix médian des maisons unifamiliales a augmenté de 9%.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer